En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5505-CHLBOU-013 - Post-doctorant (H/F) en machine learning pour analyse IRMf

Post-doctorant (H/F) en machine learning pour analyse IRMf

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5505-CHLBOU-013
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : lundi 11 février 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 36 mois
Date d'embauche prévue : 1 avril 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 530 euros bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

L'IRIT et le CERCO recherchent un(e) post-doctorant(e) très motivé(e) pour travailler sur un projet ANR (AI-REPS), afin d'étudier quelles zones du cerveau supportent des opérations linéaires sur une variété de constructions sémantiques complexes: visages (WP1), mots (WP2), et phrases (WP3). Les données IRMf seront analysées à l'aide de méthodes d'analyse de modèles multivariées (MVPA) et Deep Learning (DL), que nous avons déjà appliquées avec succès à plusieurs reprises.

Activités

Chaque WP comportera deux expériences IRMf :
1) Un large set de stimuli sera obtenu en échantillonnant de manière aléatoire l'espace latent des modèles de calcul, et la Representational Similarity Analysis (RSA) nous permettra de tester un isomorphisme potentiel entre les représentations basées sur le cerveau et celles basées sur l'ordinateur
2) Plusieurs stimuli seront créés en ajoutant ou soustrayant une version mise à l'échelle d'un vecteur de caractéristiques donné (soit un vecteur prédéfini, soit un vecteur aléatoire obtenu par la différence entre deux stimuli arbitraires) à un point de l'espace latent. Cela permettra un test rigoureux de la linéarité des représentations pour chaque région du cerveau.
Le/La post-doctorant(e) pourra également contribuer à la supervision d'étudiants de thèse ou de Master, et participera à la vie du laboratoire.

Compétences

Le (la) potentiel(le) candidat(e) aura :
- Un doctorat (Cognitive sciences, Neuroscience, Computational Neuroscience, Machine Learning, or Computer science/engineering) avec un intérêt prononcé pour les Neurosciences et des très fortes compétences computationnelles
- Une expérience de l'analyse IRMf, et/ou des méthodes de Deep Learning (Keras, Tensorflow), démontrée par un solide dossier de publications dans les journaux et conférences internationaux du domaine
- De l'expérience en programmation Matlab et/ou Python est indispensable ; une expérience des langages de script fonctionnant dans un environnement Linux est souhaitable
- Une habileté démontrée à écrire des rapports techniques et publications scientifiques à fort impact, et à présenter son travail de recherche à des audiences allant des spécialistes au large public
- Un très bon niveau d'anglais
- La créativité associée à des compétences en résolution de problèmes serait un atout

Contexte de travail

Poste basé à Toulouse, à l'IRIT avec une affectation conjointe au CerCo.

On en parle sur Twitter !