En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5310-BENCHA-006 - Post-doc chromatin, cellules souches et myopathies (H/F)

Post-doc chromatin, cellules souches et myopathies (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 4 janvier 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5310-BENCHA-006
Lieu de travail : VILLEURBANNE
Date de publication : lundi 8 novembre 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 36 mois
Date d'embauche prévue : 3 janvier 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2690 à 3821€ brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Les équipes de Bénédicte Chazaud et Patrick Lomonte de l'Institut NeuroMyoGene, Lyon, France (Université Claude Bernard Lyon 1, CNRS, INSERM), cherchent à pourvoir un poste de chercheur postdoctoral conjoint dans le domaine de la régénération du muscle squelettique, des myopathies inflammatoires et de l'épigénétique. L'objectif du projet de recherche est de comprendre les dysrégulations épigénétiques dans les cellules souches musculaires dans les myopathies inflammatoires et leur impact sur la myogenèse.

Activités

- Mise en œuvre du programme de recherche
- Analyse
- Rédaction d'articles, communication en réunion
- Rédaction de demandes de subvention

Compétences

- Doctorat (ou en fin de doctorat) en sciences biologiques ou biomédicales ou scientifique post-doc avec au maximum 2/3 ans d'expérience post-doc.
- Publications scientifiques dans des revues évaluées par des pairs et présentations lors de conférences/réunions scientifiques. Des preuves publiées d'une aptitude à la recherche de haute qualité sont essentielles.
- Contexte : le candidat doit avoir une solide expérience en épigénétique et en régulation de la chromatine. Une expérience dans la biologie du muscle squelettique est un plus, mais pas obligatoire.
- Compétences : le candidat doit avoir d'excellentes compétences en communication, tant pour les présentations orales que pour la rédaction de textes scientifiques. Le candidat doit être capable de réaliser des tests classiques de biologie cellulaire tels que l'immunofluorescence, ainsi que des techniques de biologie moléculaire telles que le ChIP. Une expérience en bioinformatique sera un atout.

Contexte de travail

B. Chazaud et P. Lomonte font partie de l'Institut NeuroMyoGene, dédié à la recherche fondamentale et translationnelle dans le domaine neuromusculaire qui accueille 18 équipes de recherche regroupant 250 personnes et qui est connecté à de nombreux équipements (biologie moléculaire, imagerie, biologie cellulaire, physiologie), garantissant un environnement scientifique de haute qualité et dynamique.
Troisième ville de France, Lyon accueille 60 laboratoires (4 500 personnes) dans le domaine des sciences de la vie et de la santé. Lyon est idéalement située entre les Alpes et la mer Méditerranée. Lyon est réputée pour sa qualité de vie, notamment les loisirs de plein air à proximité de la ville, et bien sûr, sa gastronomie et ses vins.

Contraintes et risques

N/A

Informations complémentaires

La date d'embauche est flexible en fonction de l'emploi du temps du candidat sélectionné.

On en parle sur Twitter !