En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5292-SYLMAZ-001 - Chercheur postdoctorant H/F en génétique du neurodéveloppement (3 ans)

Chercheur postdoctorant H/F en génétique du neurodéveloppement (3 ans)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5292-SYLMAZ-001
Lieu de travail : BRON
Date de publication : mardi 4 décembre 2018
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 36 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2555 € et 3544€ bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

L'équipe "GEnétique du NeuroDEVelopment" (GENDEV) recrute un chercheur post-doctorant très motivé pour travailler sur un projet visant à comprendre le rôle joué par l'épissage mineur dans le développement embryonnaire, à travers l'étude de modèles poisson-zèbres de maladies génétiques associées à des troubles du neurodéveloppement.
Des mutations bialleliques ont été identifiées par notre groupe dans le gène non-codant RNU4ATAC dans le syndrome de Taybi-Linder (TALS, OMIM 210710, Edery P et al 2011 Science). TALS est un syndrome autosomique récessif rare caractérisé par des malformations cérébrales sévères. RNU4ATAC est le gène de l'ARNsn U4atac, un composant du splicéosome mineur (aussi appelé U12). Ce complexe ribonucléoprotéique épisse un petit sous-ensemble (<1 %) d'introns pendant le processus de maturation des ARNm, les introns mineurs ou U12. Récemment, deux autres maladies génétiques rares ont également été attribuées à des mutations bialléliques de RNU4ATAC. Nous combinons des approches multiples incluant l'épidémiologie génétique, la génétique clinique, la génomique, la transcriptomique, la bioinformatique, la biologie moléculaire, la biologie cellulaire et des modèles de zebrafish pour mettre en évidence les bases moléculaires et physiopathologiques des syndromes associés à RNU4ATAC, afin de mieux connaitre le rôle des introns mineurs dans le développement cérébral et d'améliorer le conseil génétique et la prise en charge médicale des patients ayant une anomalie du développement cérébral.

Activités

Le(la) candidat(e) devra :
- générer des modèles zebrafish en inactivant des gènes par édition du génome grâce à la technique CRISPR/Cas9 en parallèle d'une extinction de l'expression par morpholinos ;

- conduire des analyses développementales et morphologiques des zebrafish ainsi générés, tout particulièrement centrés sur le cerveau ;

- réaliser des expériences de biologie moléculaire et cellulaire, dont des analyses transcriptomiques en collaboration avec nos collaborateurs bioinformaticiens ;
- analyser et communiquer les données ;

- rédiger les publications.

Compétences

Les candidats doivent être titulaires d'un diplôme de doctorat en Génétique, en Neurosciences, en Biochimie, en Biologie Cellulaire ou dans d'autres spécialités associées et avoir une expérience post-doctorale de moins de 2 ans. Une solide expérience dans les techniques de biologie moléculaire et cellulaire et dans le modèle zebrafish est indispensable; des connaissances en neurosciences seraient un bonus.

Contexte de travail

L'équipe de recherche de GENDEV a été créée en 2016 au Centre de recherche de Neuroscience de Lyon (CRNL) et est composée de généticiens cliniques et moléculaires. Le CRNL, affilié au CNRS, à l'Inserm et à l'Université Lyon 1, occupe un bâtiment neuf situé à côté de quatre grands hôpitaux, et rassemble l'expertise multidisciplinaire de 14 équipes (380 membres) permettant de nouvelles synergies dans l'étude du cerveau et des pathologies associées. Les champs disciplinaires abordés vont de la cognition à la génétique. Cette position post-doctorale permettra à un(e) jeune chercheur(se) de profiter de la grande expertise de GENDEV dans les syndromes humains, la génomique, la transcriptomique, la bio-informatique, la biochimie et le modèle de zebrafish pour conduire un projet de recherche pluridisciplinaire.

Informations complémentaires

Le contrat est financé par l'ANR (Agence Nationale de la Recherche). Les candidatures sont à déposer sur emploi.cnrs.fr interface ; elles devront inclure un CV et une lettre de motivation résumant les intérêts scientifiques du(de la) candidat(e), et les coordonnées d'au moins deux référents.

On en parle sur Twitter !