En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5277-EMIDUP-082 - (H/F) Chargé(e) de communication du projet scientifique Exploration martienne

(H/F) Chargé(e) de communication du projet scientifique Exploration martienne


Date Limite Candidature : mardi 27 octobre 2020

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5277-EMIDUP-082
Lieu de travail : TOULOUSE,TOULOUSE
Date de publication : mardi 6 octobre 2020
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 décembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2437 et 2616 € bruts / mois selon diplôme et expériences
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le/la chargé-e de communication sera le point de contact des chefs de projets « martiens » au CNES et de l'ensemble des laboratoires français impliqués dans les projets Mars dont Mars2020-SuperCam, InSight/SEIS, Exomars, et MSL/Curiosity.
Le/la chargé-e de communication devra développer et mettre en œuvre les plans de communication des projets Mars2020-Supercam (atterrissage, exploration des données) et Exomars (lancement). Il suivra la communication des projets en cours, Insight/SEIS et MSL/Curiosity.
La priorité pour 2021 sera de développer les actions de communication autour de Mars2020/SuperCam.
Dans le cadre des projets martiens concernés, sous maîtrise d'ouvrage du CNES, le/la candidat-e retenu-e mènera l'ensemble des activités et bénéficiera pour mener à bien ses missions des orientations données conjointement par le CNES et l'IRAP.

Activités

Activités :
1- Aider les équipes projet à gérer leur communication du projet
2- Coordonner, rédiger et organiser la diffusion de contenus
3- Fournir du contenu pour l'animation des sites internet et les réseaux sociaux
4- Organiser des événements autour des projets à minima pour l'atterrissage de Mars2020, le lancement d'Exomars.

Compétences

De formation supérieure en communication ou marketing (Master 2 minimum), vous justifiez d'une première expérience en conception et mise en œuvre de stratégies relatives aux connaissances et/ou à la communication pour des programmes ou des projets.
Expérience avérée en matière de création et de publication de contenu pour le Web et les réseaux sociaux ; expérience du travail avec des systèmes et des logiciels de communication, notamment Wordpress.
Vous devez disposer d'excellentes compétences en organisation et faire preuve d'une très grande exigence sur le déroulé et le contenu des actions à conduire.
Vous appréciez le travail en équipe et vous savez faire preuve d'engagement, d'autonomie, de réactivité et avez un excellent relationnel.
Vous bénéficiez d'une bonne maîtrise des principaux outils bureautiques (Word, Excel, Powerpoint, etc.) et avez des notions de base sur Photoshop.
Avoir une expérience antérieure dans un institut de recherche scientifique ou dans une organisation de recherche serait appréciée.
Compétences linguistiques : Excellentes capacités de communication en français et en anglais (à l'écrit comme à l'oral)

Contexte de travail

Le CNES et l'IRAP profitent de leur coopération sur les projets martiens MSL/Curiosity, Mars2020-Perseverance, Exomars/Rosalind Franklin… pour ouvrir un poste de chargé(e) de communication spécifiquement sur la thématique martienne, qui abordera aussi les missions comme InSight/SEIS. (en savoir plus sur les missions en fin de document).

Il/elle sera situé(e) au CNES et à l'IRAP à proximité des équipes de communication et des chefs de projets martiens du CNES ainsi que du Responsable scientifique de Mars2020-SuperCam
Il/elle travaillera au quotidien avec le CNES et l'IRAP.
Il/elle sera localisé(e) à l'IRAP (9 av. du Colonel Roche, Toulouse) et au Cnes (18 av. Ed. Belin, Toulouse) : ~3 jours au CNES et ~2 jours à l'IRAP selon les besoins.

Informations complémentaires

En savoir plus sur les missions spatiales
La mission MSL/Curiosity du programme d'exploration de la planète Mars de la NASA a été lancée en 2011, et a déposé le rover Curiosity sur le cratère Gale de Mars en novembre 2012. Depuis, l'astromobile a parcouru une vingtaine de kms et réalisé un nombre considérable d'analyses, grâce en particulier aux instruments franco-américains SAM et ChemCam, visant principalement à évaluer l'habitabilité de la planète, estimer son potentiel biologique et caractériser sa géologie.
La mission Mars 2020, la dernière mission martienne de la NASA a été lancée en juillet 2020. Elle déposera le 18 février 2021 à la surface de la planète rouge l'astromobile (rover) Perseverance qui étudiera, grâce en particulier à l'instrument franco-américain SuperCam, des conditions de l'habitabilité de Mars et recherchera des traces d'une vie passée sur Mars. Il collectera des échantillons qu'il conditionnera afin qu'ils puissent être rapportés sur Terre par de futures missions en cours de préparation.
La mission Exomars/Rosalind Franklin est une mission européenne de l'ESA en coopération avec Roscomos (Russie) en 2 volets. La mise en orbite en 2016 de TGO (Trace Gaz Orbiter) et en 2022 le lancement et l'atterrissage de l'astromobile Rosalind Franklin. L'objectif scientifique du programme est l'étude de l'atmosphère de Mars et plus spécifiquement la recherche de méthane. Sur le plan technique, cette mission permettrait à l'Europe de démontrer sa capacité à explorer Mars.
La mission InSight/SEIS est une mission d'exploration de la planète Mars développée par la NASA, et qui a décollé le 5 mai 2018 pour atterrir à la surface de la planète le 26 novembre 2018. C'est la première mission entièrement consacrée à l'étude de la structure interne de cette planète. Pour y parvenir, elle emporte deux instruments scientifiques : le sismomètre SEIS développé par la France et HP3, instrument allemand de mesure des flux de chaleur en provenance du cœur de la planète.

On en parle sur Twitter !