En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5277-EMIDUP-070 - (H/F) Ingénieur-e de recherche en optique

(H/F) Ingénieur-e de recherche en optique


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5277-EMIDUP-070
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : mercredi 22 juillet 2020
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2440 et 2615 € bruts par mois selon expériences
Niveau d'études souhaité : Supérieur à bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

L'ingénieur.e opticien.ne interviendra dans plusieurs projets :
- Il/elle finalisera la conception optique et les procédures d'alignement des projets VISION et C3.
- Il/elle participera activement aux phases d'Assemblage, d'Intégration et de Tests (AIT) du projet SPIP, spectrographe / vélocimètre / polarimètre infrarouge de très haute précision.

L'ingénieur.e est placé.e sous la responsabilité de la Directrice technique de l'IRAP. Il/Elle travaillera en équipes coordonnées par les chefs de projets. Il/elle aura à interagir avec des scientifiques et ingénieurs impliqués dans les projets C3, VISION et SPIP. Il/elle fera partie du Groupe des instrumentalistes de l'IRAP et de la plateforme SISOL. Il/elle travaillera au sein des équipes projets IRAP/Observatoire Midi-Pyrénées qui développent des instruments d'optique pour les télescopes au sol comme par exemple au Pic du Midi.

Activités

Dans un premier temps, l'ingénieur.e sera amené.e à finaliser et valider les études optiques des projets d'instrumentation optique pour le télescope Bernard Lyot et le coronographe C3 au Pic du Midi. Puis il/elle participera à la réception des optiques du spectrographe SPIP, à leur intégration dans les montures mécaniques dédiées, et aux activités d'AIT optiques (Assemblage, Intégration et Tests) du spectrographe dans le cadre de l'intégration finale de l'instrument. Dans le cadre de ce projet, l'ingénieur.e participera à la finalisation de l'alignement du polarimètre ainsi qu'aux tests de validation de cette unité.

Les activités concernent essentiellement :
- du tolérancement optique
- de la validation de concepts optique en faisant appel à une expertise en conception
- de l'alignement optique : préparer et rédiger les procédures et y participer
- de l'approvisionnement d'éléments d'optique entrant dans les bancs de tests et instruments
- des tests sur bancs
L'ingénieur.e sera amené.e à travailler dans un environnement de salle propre (ISO 6 à 8), et zone ESD

Compétences

• Connaissance approfondie en optique (une formation Institut d'Optique serait un plus)
• Bonne maîtrise du logiciel de conception optique Zemax
• Connaissance des sciences et techniques de l'ingénieur (mécanique, métrologie, banc de tests)
• Connaissance des outils informatiques, matériel et logiciels de simulation : Matlab, Simulink
• Connaissance générale des règles et méthodes de l'assurance qualité
• Anglais technique : lu, écrit, parlé.

Contexte de travail

L'Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP) est une Unité Mixte de Recherche (UMR 5277) du CNRS, de l'Université de Toulouse III Paul Sabatier et du CNES. Environ 300 personnes y travaillent. L'IRAP fait partie de l'Observatoire Midi-Pyrénées qui gère notamment la plateforme d'observation astronomique du Pic du Midi de Bigorre.
Les objectifs scientifiques de l'IRAP concernent l'étude et la compréhension de l'Univers et de son contenu : la Terre en tant que planète, son environnement spatial ionisé, le soleil et ses planètes, les étoiles et leurs systèmes planétaires, le milieu interstellaire, les galaxies, les tous premiers astres et le Big Bang primordial.
Avec un effectif de personnels techniques qualifiés dans le domaine de la conception, la construction, l'intégration et l'exploitation d'instruments au sol et dans l'espace ainsi que d'expériences de laboratoire permettant de caractériser les processus physiques du milieu interstellaire ou planétaire, l'IRAP est un des pôles majeurs de l'astrophysique sol-espace en France.

Contraintes et risques

Le candidat aura quelques déplacements à faire au Pic du Midi, situé à 2877 m et accessible par téléphérique.
Il ne devra pas avoir d'interdiction ou de contre-indication médicale au séjour et au travail en altitude.

On en parle sur Twitter !