En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5275-FABCAR-046 - Ingénieur en développement et déploiement d'applications (H/F)

Ingénieur en développement et déploiement d'applications (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 21 mai 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5275-FABCAR-046
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : vendredi 30 avril 2021
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 6 mois
Date d'embauche prévue : 1 juin 2021
Quotité de travail : Temps incomplet
Rémunération : de 1705,9 à 1831,2 euros brut selon expérience
Niveau d'études souhaité : Ingénieur
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

L'interférométrie radar satellitaire (InSAR) est une technique d'imagerie spatiale qui aura d'ici quelques années le potentiel de suivre en temps et en espace l'ensemble des déformations de la surface des terres émergées avec des précisions de l'ordre du mm/an.
Les conditions pour la formation de séries temporelles suffisamment denses et systématique pour répondre aux besoins de l'étude du cycle sismique sont désormais réunies grâce aux 6 ans d'acquisitions depuis le lancement de la mission d'imagerie radar des satellites SENTINEL1, dans le cadre du très ambitieux programme Européen COPERNICUS « Observing the earth ». Les images sont fournies gratuitement et acquises systématiquement sur l'ensemble du globe depuis 2015 (et cela au moins jusqu'en 2030) avec un passage tous les 6 jours.
Mais une telle avancée implique une croissance considérable du volume de donnée traité par les chaînes de traitement. L'équipe d'ISTerre développe une des chaînes de traitement de référence du domaine : NSBAS. Cette chaîne de traitement fait l'objet de deux implémentations sous forme de services dans lesquels l'OSUG est impliqué :
- FLATSIM (ForM@Ter LArge-scale multi-Temporal Sentinel-1 Interferometry processing chain in Muscate), service de production massive et systématique de séries temporelles INSAR sur de grandes régions, accessible par appel d'offre à la communauté française. Ce service est proposé dans le cadre de ForM@Ter, le pôle Terre Solide de l'infrastructure de recherche nationale Data Terra.
- GDM-SAR (Ground Deformation Monitoring with SAR), service de traitement INSAR à la demande, proposé dans le cadre de l'Infrastructure de recherche Européenne EPOS, piloté par ForM@Ter. Dans ce service la partie calcul sera hébergée au CNES, la partie interface graphique, web-service à L'IPGP et la partie stockage des données à l'OSUG.

Activités

La demande correspond à un poste à 70% : le travail demandé (suivi du projet GDM-SAR) exige des interactions avec plusieurs équipes à ISTerre et au CNES, ce qui ne peut se faire que dans la durée.
L'ingénieur recruté aura les missions suivantes :
- Participation au déploiement du service GDM-SAR (adaptation de la chaîne NSBAS, maintien à jour de la version utilisée, inspection de la qualité des produits intermédiaires et finaux). Accompagnement des utilisateurs beta-testeurs du service et analyse des retours.
- Analyse des produits FLATSIM et retraitement des séries-temporelles sur les sites en France en vue d'améliorer et de valider les champs de vitesses finaux. Ces séries temporelles utiliseront les interférogrammes issus du traitement FLATSIM. Le pré-traitement sur la France des données Sentinel-1 par le projet FLATSIM sera progressif à partir de Juillet 2021, l'ingénieur devra donc traiter les nouvelles données à mesure de leurs livraisons.
- Support métier aux ingénieurs du CNES pour le développement du service GDM-SAR.
- Maintien du contrôle qualité sur Gitlab-CI :
- Le code de la chaîne NSBAS hébergé sur une forge logicielle de type Gitlab. L'ingénieur aura en charge le maintien de la procédure de contrôle qualité via Gitlab-CI.
- Mise en place de nouveaux tests de contrôle qualité. L'ingénieur aura en charge l'intégration au sein de la procédure de contrôle qualité des tests de qualités réalisés informellement lors des développements métier.

Compétences

Expertise requise :
- expérience de traitement en interférométrie radar avec la chaîne NSBAS ;
- développement logiciel : maîtrise des langages python, bash ;
- expérience de déploiement de code sur cluster de calcul ;
- ingénierie logicielle : connaissance de Git/gitlab ;
- connaissance de l'environnement unix/linux ;
- maîtrise de l'anglais écrit et oral ;
- capacité de travail en équipe.
Compétence non requise mais qui serait un plus :
- connaissance des langage Perl, C, Fortran

Contexte de travail

L'ISTerre est une Unité Mixte de Recherche de l'Université Grenoble Alpes, CNRS, USMB, IRD et Université Gustave Eiffel, située 1381 rue de la Piscine 38400 Saint-Martin d'Hères et sur le Campus Scientifique du Bourget du Lac. Elle fait partie de l'Observatoire des Sciences de l'Univers de Grenoble (OSUG) et du Pôle de recherche PAGE de l'Université Grenoble Alpes (UGA). Son effectif est de 300 personnes environ pour un budget annuel moyen de 7 M€. Elle est organisée autour de 9 équipes de recherche et de services, l'objectif scientifique étant l'étude physique et chimique de la planète Terre, tout particulièrement en se concentrant sur les couplages entre les observations des objets naturels, l'expérimentation et la modélisation des processus complexes associés. ISTerre assure également les missions d'observations de la Terre solide, héberge et maintient des parcs nationaux d'instruments géophysiques, ainsi qu'un centre de données.
L'ingénieur aura à sa disposition un poste de travail classique pour le développement logiciel. Il/elle aura également accès à des ressources de calcul de type HPC (méso-centre GRICAD) ainsi qu'à une forge logicielle (Gitlab). Des missions ponctuelles de courtes durées pourront être envisagées dans le cadre des collaborations avec les projets nationaux ou européens. L'ingénieur sera intégré dans l'équipe « Cycle sismique et déformations transitoires » à qui sont rattachés des chercheurs experts en interférométrie radar qui font partie de l'équipe scientifique de GDM-SAR et de FlatSIM.
L'ingénieur travaillera en étroite collaboration avec les chercheurs et ingénieurs d'ISTerre qui participent au développement de la chaîne NSBAS. Il/elle sera intégré.e au service Geodata (qui fédère les ingénieurs informaticiens d'ISTerre) en lien avec l'OSUG.

On en parle sur Twitter !