En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5274-VALDEL1-016 - chercheur postdoctoral expérimenté en astrophysique H/F

chercheur postdoctoral expérimenté en astrophysique H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 15 décembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5274-VALDEL1-016
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : mercredi 24 novembre 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 3783 et 3953 € bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 5 à 10 années

Missions

L'équipe de l'IPAG Grenoble recherche un.e candidat.e pour occuper un poste de chercheur.e postdoctoral.e expérimenté.e au sein de la collaboration EXOVLTI, sur la thématique de l'étude des systèmes planétaires.

Activités

La/Le chercheur/se postdoctoral(e) se concentrera sur la caractérisation des systèmes planétaires observées par différentes techniques de Haute Résolution Angulaire, Astrométrie, et Vitesse Radiale. L'objectif est d'obtenir et d'utiliser des contraintes quantitative sur la masses des exoplanètes, leurs orbites, la stabilité du système, afin d'en déduire des informations sur les processus de formation. La/Le candidat(e) retenu(e) devra
- analyser les données d'astrométrie obtenue dans le cadre du programme exoGRAVITY, en particulier analyser et publier les observations de HD167665, et/ou
- analyser les données Gaia et Hipparcos pour la recherche de nouvelles exoplanètes, écrire des demandes de temps pour l'interféromètre GRAVITY et la recherche de nouvelles planètes, et :
- participer aux activité de réalisations instrumental et « commissioning » de l'instrument GRAVITY+.

Compétences

La/Le candidat(e) au poste de chercheur postdoctoral doit être titulaire d'un doctorat en astronomie, en astrophysique ou dans un domaine proche. Des expériences antérieures en réduction et analyse de données astrométrique, optique adaptative, interférométriques, dans l'étude des exoplanètes, et une solide expérience de publications seront considérées comme des atouts.
Les candidatures seront traitées conformément aux règles et procédures du CNRS. Nous encourageons les candidatures de candidats motivés démontrant une capacité créative dans le domaine de l'exploration de données en astrophysique. Nous encourageons les candidatures reflétant tous types de profils.

Contexte de travail

Le projet d'ANR «EXOVLTI: La formation des exoplanètes géantes jeunes révélée par interférométrie optique » s'appuie sur les nouvelles fenêtre observationnelles offerte par la très haute résolution angulaire (interférométrie VLTI) et astrométrie de très haute précision (Gaia) pour déterminer les paramètres fondamentaux (masse, orbite, abondances) des exoplanètes géantes jeunes, à l'échelle de l'Unité Astronomique, dans le but de :
• découvrir les caractéristiques générales de ces objets,
• contraindre les processus de formation des exoplanètes,
• pousser les méthodes de détection et caractérisation directe.

La/Le postodoctorant(e) travaillera en étroite collaboration avec les membres de la collaboration internationale EXOVLTI, et les acteurs du large programme exoGRAVITY. Au sein de l'IPAG, il/elle sera membre de l'équipe EXOPLANET, ou il/elle trouvera un environnement scientifique large dédié à l'étude des exoplanètes et complémentaire de celui de la collaboration EXOVLTI. En deuxième affiliation, et au titre de la participation au projet GRAVITY+, il/elle pourra aussi être intégré à l'équipe instrumentale CHARM.

L'Institut de Planétologie et d'Astrophysique de Grenoble (IPAG) est un des principaux laboratoires de l'Université Grenoble Alpes (UGA) et de l'Observatoire des Sciences de l'Univers de Grenoble (OSUG). C'est une unité mixte de recherche (UMR 5274) de l'Institut National des Sciences de l'Univers (INSU) du CNRS et de l'Université Grenoble Alpes.

Contraintes et risques

Les données du large programme exoGRAVITY étant déjà disponible, et au vue de la nature compétitive du domaine de recherche, la/le candidat(e) sera invité devrait commencer ses activités le plus tôt possible en 2022. Le contrat sera pour une période de deux ans, avec un salaire conforme aux règles du CNRS. Il est assortie de tous les avantages sociaux français.

On en parle sur Twitter !