En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5266-MURVER-001 - Contrat Post-Doctoral (H/F -1 an): Developpement de la caractérisation des structures de matériaux d'électrodes par cartographie d'orientation et de phases au MET (ACOM)

Contrat Post-Doctoral (H/F -1 an): Developpement de la caractérisation des structures de matériaux d'électrodes par cartographie d'orientation et de phases au MET (ACOM)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5266-MURVER-001
Lieu de travail : ST MARTIN D HERES
Date de publication : mercredi 16 septembre 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 novembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2648 à 3054 € selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Ce post-doctorat s'inscrit dans le cadre l'ANR DESTINA-ion_Operando. L'objectif principal de cette ANR est le développement de méthodologies instrumentales basées sur le TEM in situ liquide/électrochimique pour l'étude de la dynamique de lithiation (et sodiation) dans des particules individuelles de matériaux d'électrode positive pour les batteries Li-ion et Na-ion.
En effet, l'inhomogénéité des réactions d'insertion des ions au sein des cristaux est fortement dépendante des interfaces solide-liquide (cristal/électrolyte liquide) et solide-solide (cristal/collecteur de courant), et est à l'origine des contraintes, fractures mécaniques et migrations d'éléments (V, Mn, O) qui dégradent la réversibilité des réactions électrochimiques. Ces défauts d'uniformités présents à l'échelle nanométrique sont à l'origine des difficultés d'interprétation entre l'évolution les propriétés électrochimiques et les mécanismes d'insertion des ions. Ainsi, la quantification de ces inhomogénéités de structure, leurs interfaces et leurs évolutions en fonction de l'état de charge et du régime de cyclage électrochimique est la clé pour apporter une meilleure compréhension des processus à l'origine de la dégradation des rétentions en capacité des batteries Na-ion et Li-ion.
Nous proposons dans l'ANR de développer 2 approches expérimentales Operando basées sur l'utilisation d'un porte-échantillon TEM électrochimique afin de suivre, en temps réel (caméra rapide) et à l'échelle nanométrique, les modulations structurales induites par les mécanismes d'insertion dans des cristaux individuels. Les développements se feront d'une part, à partir de la diffraction électronique en mode tomographie et de l'imagerie en champ sombre, et d'autre part, à partir de la cartographie de phase et d'orientation cristalline (ACOM).

Activités

- Acquisition de données de diffraction par l'outil ACOM-TEM
- Amélioration des conditions d'acquisition et des données
- Determination des phases et des structures.
- Participation active dans l'ANR et présentation des résultats

Compétences

- Microscopiste en transmission
- Bonnes connaissances en cristallographie
- modélisation
- Travail en équipe

Contexte de travail

Le laboratoire Science et Ingénierie des Matériaux et Procédés fut créé en 2007, il est issu de la fusion de 3 unités de Recherche du CNRS, de Grenoble INP et de l'UGA.

En 2020, SIMaP c'est environ 200 personnes : 60 universitaires et CNRS, 15 émérites et collaborateurs, 42 ingénieurs techniciens et administratifs, 80 doctorants et post-doctorants auxquels s'ajoutent 30 stagiaires annuels. SIMaP est localisé sur le campus Est de Grenoble, à de Saint Martin d'Hères, sur environ 6300 m2 de locaux de Grenoble–INP. Le laboratoire regroupe physiciens, mécaniciens et chimistes des matériaux et des fluides sur des objectifs relevant de la conception et de l'élaboration de matériaux et de procédés.
Le post-doctorant sera acceuilli dans l'équipe Physique du Métal (PM), sous la supervision de Muriel VERON, en collaboration avec l'équipe Génie Physique et Mcanique des Matériaux (GPM2), supervision Edgar Rauch.

On en parle sur Twitter !