En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5258-JEAGIM-009 - Chercheur (H/F) pour le développement d'un assistant cobotique pour le travail en boîte à gants

Chercheur (H/F) pour le développement d'un assistant cobotique pour le travail en boîte à gants

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5258-JEAGIM-009
Lieu de travail : PESSAC
Date de publication : mercredi 29 janvier 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 avril 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2617 € et 3729 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

La cobotique s'est imposée ces dernières années comme une alternative à l'automatisation complète. Le domaine de la recherche scientifique et notamment chimique porte un intérêt grandissant à ce type de technologie.
Le sujet du jeune chercheur sur cette nouvelle approche originale et innovante qui s'avère pertinente pour le travail en zone contrainte comme par exemple les boîtes à gants.
L'objectif est de développer une solution robotique intégrée à la boîte à gants capable de suivre le travail du chercheur étape par étape en proposant une assistance disponible à la demande de l'utilisateur.

Activités

- définition d'une maquette représentative de l'environnement d'une boîte à gants pour comprendre les problématiques liées à l'ergonomie de l'espace contraint
- définition de la typologie des tâches afin de structurer l'aide à la manipulation apportée par le robot La perception par le robot de l'activité de l'opérateur devra lui permettre d'être toujours à disposition et à proximité. La loi de commande du robot devra permettre l'alternance de fonctionnalités du robot entre une automatisation de tâches ou bien une assistance à la manipulation.

Compétences

Nous recherchons un(e) candidat(e) ayant une solide formation en robotique avec une coloration forte autour de la commande et de la robotique collaborative, notamment du point de vue du couplage commande/perception.

Il/elle doit être titulaire d'un doctorat en robotique avec une expérience pratique dans l'intégration de systèmes tant du point de vue de leur architecture générale que de leur conception mécanique, mécatronique et logicielle. Du point de vue logiciel, une expérience préalable dans la programmation de robots, dans les langages C++ et Python et ROS sera déterminante.

Compétences générales: capacité à travailler de manière autonome ainsi qu'en équipe, proactivité, créativité, enthousiasme, sérieux et rigueur

Contexte de travail

Le « laboratoire du futur » LOF, est une unité de recherche affiliée au CNRS, l'Université de Bordeaux et Solvay (société d'industries chimiques dédiée au développement de matériaux avancés et chimie de spécialité). La vocation du LOF est d'augmenter la productivité des projets de R&D à travers l'implémentation de méthodologies de haut débit telles que la microfluidique ou la robotique. Situé à Pessac, le laboratoire fait partie d'un centre de recherche et innovation de Solvay et rassemble une équipe d'une vingtaine de chercheurs issus aussi bien des milieux académiques qu'industriels. Les études réalisées par le candidat au LOF seront suivies de façon
rapprochée par les équipes d'application de Solvay. Le candidat doit faire preuve de motivation et être capable de délivrer dans le respect des délais impartis.
Le projet étant en partenariat avec l'INRIA, le candidat partagera son temps de travail entre le LOF et le Centre de recherche Bordeaux Sud-ouest de l'INRIA.

On en parle sur Twitter !