En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5256-GILBER-001 - Fonctionnalisation d'acides dicarboxyliques insaturés issus de la biomasse pour l'obtention d'additifs de polymères (H/F)

Fonctionnalisation d'acides dicarboxyliques insaturés issus de la biomasse pour l'obtention d'additifs de polymères (H/F)


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5256-GILBER-001
Lieu de travail : VILLEURBANNE
Date de publication : mardi 10 septembre 2019
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 6 mois
Date d'embauche prévue : 7 octobre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2190 euros bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Ingénieur
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

L'utilisation de molécules issues de la biomasse a considérablement augmenté à l'échelle industrielle au cours des dix dernières années. Après une première phase consacrée à l'utilisation de bio-ressources à des fins énergétiques, de nombreuses applications pour la production de grands intermédiaires chimiques sont actuellement en cours de développement. En dehors de la plus-value plus importante que ces applications peuvent générer, l'intérêt principal de ces applications est de fournir des intermédiaires notamment pour la production de polymères ne dépendant pas de ressources fossiles, limitant d'autant leur empreinte CO2. La première génération de composés issus de la biomasse était basée soit sur la conversion de plantes sucrières ou oléagineuses (cannes à sucre, betterave, colza, palme, etc.) et la filière créée entrait en compétition avec les filières alimentaires. La seconde génération de composés est obtenue à partir de procédés de transformation de biomasse lignocellulosique issue de résidus forestiers, céréaliers ou de déchets organiques. A ce titre, l'emploi de déchets organiques comme source de biomasse présente l'avantage de réutiliser ces composés en limitant leur impact environnemental grâce à leur valorisation.
L'offre proposée entre dans le cadre d'un projet européen H2020 ayant pour but de valoriser différentes molécules d'intérêt obtenues par bio-fermentation en vue d'applications variées : emballages alimentaires, retardateurs de flammes, biopolymères, additifs pour polymères. Le présent travail consistera à fonctionnaliser des acides dicarboxyliques insaturés obtenus par bio-fermentation en leur additionnant des groupements sulfhydriles en vue de leur emploi comme additifs améliorant les propriétés d'adhésion. Ce travail se fera en collaboration avec la société Arkema.

Activités

Une première approche catalytique employant du sulfure d'hydrogène sous haute pression est déjà en cours de développement. Cependant, la toxicité du gaz employé et les conditions de sécurité en résultant rende cette approche difficile à implémenter d'un point de vue industrielle.
Le présent projet aura pour but de développer de nouvelles approches non catalytiques employant des agents soufrés pouvant activer des acides carboxyliques insaturés tout en travaillant à pression atmosphérique.
La personne recrutée aura comme charge principale de développer et d'optimiser la synthèse de composés dimercaptans issus d'acides dicarboxyliques insaturées en évaluant:
- la nature de l'acide dicarboxylique insaturé
- son emploi sous sa forme initiale acide ou suite à une estérification
- la nature du solvant à employer
- les conditions opératoires de synthèse: température, temps de réaction, concentration des réactifs
- optimiser les procédures de purification
- mettre au point une analyse des produits obtenus par HPLC et RMN notamment

Compétences

Ecoles d'ingénieur ou équivalent avec de fortes connaissances en chimie organique.
Bonnes notions de chimie analytique également notamment en HPLC et RMN. Intérêt pour les sujets liés à la valorisation de la biomasse

Contexte de travail

Ce travail sera réalisé au sein de l'Institut de Recherches sur la Catalyse et l'Environnement de Lyon sur le campus Lyon Tech La Doua. Cet institut constitue le plus grand laboratoire en catalyse hétérogène de France avec une recherche fortement axée sur la valorisation de ressources issus de la biomasse. Le travail sera effectué au sein de l'équipe ECI2D sous la direction de G. Berhault (encadrant principal) et D. Laurenti (co-encadrant).

Informations complémentaires

Pas de candidatures directes par courriel - via portail

On en parle sur Twitter !