En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5256-DAVFAR-015 - H/F Chercheur Post-Doctoral en synthèse et tests de catalyseurs inorganiques

H/F Chercheur Post-Doctoral en synthèse et tests de catalyseurs inorganiques

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 13 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5256-DAVFAR-015
Lieu de travail : VILLEURBANNE
Date de publication : mercredi 22 juin 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 690 - 3821 € brut mensuel
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le chercheur post-doc sera chargé de suivre un programme de Recherche et Développement de catalyseurs pour le réformage de biogaz dans un procédé thermique innovant.

Activités

Le chercheur devra synthétiser des catalyseurs de types oxydes mixtes et métallique supportés à l'échelle laboratoire.
Les catalyseurs seront caractérisés par les techniques de l'état de l'art.
Les solides seront mise en œuvre dans des procédés catalytiques en phase gaz et leurs performances mesurées

Compétences

Expertise en caractérisation de catalyseurs
Compétence en mise en œuvre de catalyseurs dans des procédés
Rédaction de publications scientifiques de haut niveau
Maitrise de l'anglais à l'oral et écrit.

Contexte de travail

Le travail s'inscrit dans le cadre d'un un programme Européen avec de multiplies partenaires académiques et industriels.

On en parle sur Twitter !