En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5248-PATDUL-014 - Post-doctorant en chimie physique/ developement de nano-capteur énantioselectif H/F

Post-doctorant en chimie physique/ developement de nano-capteur énantioselectif H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 16 novembre 2020

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5248-PATDUL-014
Lieu de travail : PESSAC,PESSAC
Date de publication : lundi 5 octobre 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2648.79 et 3768.24
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

La pollution chirale est un sujet environnemental d'une importance cruciale, étant donné qu'un grand nombre de produits chimiques répandu dans la nature, tels que les pesticides, sont des substances chirales. Dans ce projet collaboratif (H2020-FETOPEN-2018-2020) qui rassemble le savoir-faire complémentaire de six unités académiques et de deux sociétés privées de 5 pays européens, nous sommes intéressés à mettre au point des dispositifs capables de permettre une détection rapide sur site et une discrimination chirale des analytes cibles. Les principaux objectifs du projet global sont: a) le développement de nouveaux récepteurs moléculaires, basés principalement sur des dérivés de la porphyrine, b) l'intégration des récepteurs dans différentes nanostructures et la caractérisation de leur organisation à l'état solide, c) le dépôt des structures sur la surface des transducteurs, d) tester et valider les nouveaux dispositifs de détection chimique avec des paires d'énantiomères d'analytes modèles.

Activités

Le candidat retenu intervient principalement à l'étape b), mais travaillera en étroite collaboration avec l'autre postdoc qui est déjà sur le projet. Le travail du candidat est plus particulièrement focalisé sur l'incorporation de porphyrine avec des atoms de métaux de transition ou métaux rares. Il va travailler aussi en collaboration étroit avec les autres groupes travaillant sur les autres étapes, dans un environnement de travail international stimulant. Le projet concerne le développement de nanostructures chirales inorganiques/hybrides basées sur l'assemblage supramoléculaire de molécules à base de tensioactifs, qui serviront ensuite de plate-forme chirale pour induire la chiralité dans des molécules réceptrices fonctionnels achiraux greffées à leur surface. Ces nouvelles structures hybrides seront utilisées pour détecter la substance chirale/polluante via la reconnaissance chirale hôte-invité.

Compétences

Le candidat doit avoir une bonne expertise en synthèse organique et une connaissance de la chimie sol-gel et de la chimie de surface de la silice, une connaissance de la spectroscopie UV, IR, CD, VCD et CPL ainsi que des techniques de microscopie (TEM, SEM, OM). Le candidat doit être très motivé et pouvoir travailler de manière autonome, avec une solide éthique de travail. Comme il s'agit d'un projet international et que notre groupe est également très international, la maîtrise de la langue anglaise est indispensable.

Contexte de travail

CBMN et IECB sont des centres de recherche très dynamiques, multidisciplinaires et internationaux sur le campus de l'Université de Bordeaux, en France. Les laboratoires sont très bien équipés pour la chimie organique et la chimie physique, avec des plateformes technologiques de haut niveau en chimie physique et biophysique. La personne recrutée travaillera sous la direction de Mme Reiko Oda chef d'équipe et porteur du projet FET OPEN Initio. S'agissant d'un projet international, en collaboration avec des laboratoires de différents pays (Italie, Irlande, Finlande, Estonie), le chercheur sera amené à visiter ces universités au cours du projet.

Contraintes et risques

Risque lié aux synthèse chimique, (produits chimiques ...), aux émissions (fumées, poussières de bois...), aux déchets (égouts, eaux stagnantes...)

Informations complémentaires

Dans le cadre d'un contrat FET OPEN INITIO

On en parle sur Twitter !