En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5237-PIEROU-005 - Post Doctorant H/F Role of p53 isoforms in cancer cell invasion of colorectal cancer

Post Doctorant H/F Role of p53 isoforms in cancer cell invasion of colorectal cancer

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5237-PIEROU-005
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : lundi 25 novembre 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 26 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2617€ et 3059€ bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Un poste postdoctoral financé est disponible dans le groupe «dynamique de l'invasion des cellules cancéreuses» supervisé par Pierre Roux au sein du centre de recherche en biologie cellulaire de Montpellier (CRBM, http://www.crbm.cnrs.fr), pour étudier la mécanique et les propriétés migratoires des cellules tumorales.
L'équipe étudie les mécanismes d'invasion cellulaire associés aux défauts du suppresseur de tumeur p53 pendant la progression tumorale. Le programme de développement fait partie du domaine de la thérapie ciblée associée à un biomarqueur en oncologie

Activités

L'objectif principal du projet est de comprendre les mécanismes de contrôle des isoformes de p53 dans l'invasion des cellules cancéreuses par l'identification des partenaires et des cibles à l'aide d'analyses à haut débit.

Compétences

• Nous recherchons un scientifique hautement motivé avec une expérience validée dans la biologie des cellules cancéreuses. Une formation en culture cellulaire, en biochimie et en biologie cellulaire moléculaire, ainsi qu'en analyse transcriptomique est nécessaire. Expérience ou antécédents dans les cellules cancéreuses et les essais d'invasion serait utile. Les candidatures avec un solide bilan de publications un doctorat en biologie et une expérience postdoctorale pertinente seront examinées. Le poste est financé par 26 mois par l'INCa.

Contexte de travail

Malgré l'immense prévalence du gène p53 dans la progression des tumeurs humaines, il reste de nombreuses énigmes concernant la corrélation de son expression avec la progression tumorale, en grande partie à cause de l'existence naturelle de multiples variants d'épissage alternatif. Nous avons récemment montré qu'une de ces isoforme issue de l'épissage alternatif de p53, Δ133p53ß, favorise le potentiel souche des cellules cancéreuses, et l'invasion métastatique, quel que soit le statut du gène p53, muté ou sauvage. Nous avons validé cette isoforme comme biomarqueur pronostique de l'évolution métastatique de cancers primaires du sein et du rectum. Cependant comment les cellules cancéreuses génèrent ces isoformes invasives et quels sont les mécanismes qu'utilisent ces isoformes pour déclencher l'invasion tumorale restent des questions ouvertes. Nos principaux objectifs sont de:
- Décoder les mécanismes que les isoformes de p53 contrôlent l'invasion cancéreuse par l'identification des partenaires et des cibles.
-Identifier les programmes cellulaires qui contrôlent l'expression des isoformes de p53 lors de l'invasion cancéreuse.
- Valider Δ133p53ß comme biomarqueur du risque de rechute dans le cancer colorectal et d'identifier des candidats -médicaments qui inhibent son expression. Ce projet a pour objectif de disséquer la signalisation amont et aval de ces isoformes invasives. Le but ultime est d'identifier des marqueurs robustes de métastases pour affiner le pronostic des tumeurs primitives et d'identifier des cibles thérapeutiques pertinentes des cancers colorectaux agressifs.

les candidats ayant suivi un cursus d'ingénieur peuvent également se porter candidat à l'offre .

L'équipe est hébergée au centre de recherche en biologie cellulaire à Montpellier (CRBM; http://www.crbm.cnrs.fr). Le CRBM, qui est sous la tutelle du CNRS et de l'Université de Montpellier, est situé sur le campus du CNRS, route de Mende, à Montpellier

On en parle sur Twitter !