En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5221-DOMPET-002 - Post doc De la géochimie à la stabilisation du sol (H/F)

Post doc De la géochimie à la stabilisation du sol (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5221-DOMPET-002
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : mardi 7 août 2018
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2018
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2555 € bruts
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

De la géochimie à la stabilisation du sol. 12 mois, salaire net 2127€/mois. Une position postdoctorale en géochimie est disponible à l'Université de Montpellier. Le projet utilise des techniques de RMN multi-échelles allant de quelques nm à quelques cm pour caractériser la dynamique des fluides aluminosilicates. Le candidat retenu travaillera en collaboration entre chimistes, physiciens et agronomes.

Activités

L'objectif du projet est de caractériser l'évolution de la dynamique multi-échelle lors de la transition fluide-gel de plusieurs solutions de silicate et d'aluminosilicate. La spectroscopie RMN, la relaxométrie, la diffusométrie et l'imagerie sont des techniques non invasives pour étudier cette dynamique à des échelles allant de quelques nm à quelques cm. Le candidat retenu travaillera en étroite collaboration avec des chimistes sur la préparation d'échantillons chimiques, avec un physicien sur les mesures RMN et l'analyse des données et avec des agronomes pour aider à transférer la méthodologie RMN. D'une part, certaines mesures RMN sont bien établies [1]; d'autre part, d'autres mesures RMN impliqueront des développements de traitement de données pour extraire des informations dynamiques. Ces résultats RMN ainsi que la rhéologie, la diffusion des neutrons et des rayons X apporteront des paramètres utiles pour les modèles construits sur la simulation de la dynamique moléculaire.

[1] R. Kimmich, Nmr: Tomography, Diffusometry, Relaxometry (Springer-Verlag, 1997)
[2] H. Chemmi, D. Petit, P. Levitz, R. Denoyel, A. Galarneau, J.−P. Korb, J. Phys. Chem. Lett. 7, 393−398 (2016)
[3] H. Chemmi, D. Petit, V. Tariel, J−P. Korb, R. Denoyel, R. Bouchet, P. Levitz, Eur. Phys. J. Special Topics 224, 1749–1768 (2015)
[4] H. Chemmi, D. Petit, J-P. Korb, R. Denoyel, P. Levitz, Mechanics and Physics of Creep, Shrinkage and Durability of Concret (F.−J. Ulm, H. M. Jennings, R Pellenq ed.) ISBN 978−0−7844−1311−1 American Society of Civil Engineers (2013) 126-133
[5] F. Barberon, J.-P. Korb, D.Petit, V. Morin, E. Bermenjo, Phys. Rev. Lett 90, 116103 (2003)

Compétences

Nous recherchons un candidat attiré par un travail interdisciplinaire entre chimiste, physicien et agronome et impliquant plusieurs techniques RMN. Le candidat retenu doit détenir un doctorat en chimie, en sciences des matériaux ou dans un domaine connexe et doit avoir de l'expérience en RMN. Les demandes doivent contenir un CV incluant les diplômes universitaires, les transcriptions de ces diplômes, les noms et coordonnées de références professionnelles, une liste de publications scientifiques et une lettre d'une page décrivant les motivations pour ce poste. L'évaluation débutera le 1er septembre 2018, mais des demandes tardives pourraient être envisagées.
Critères importants, le candidat retenu aura:
- La capacité à organiser et analyser des données.
- L'aptitude à travailler efficacement de façon indépendante et dans le cadre d'une équipe de recherche multidisciplinaire.
- D'excellentes compétences interpersonnelles et de communication.
- La capacité à initier, planifier, mettre en œuvre et livrer les résultats des travaux de recherche dans des délais définis.
- La capacité de présenter les résultats de la recherche à un large éventail de publics à travers des présentations orales et écrites.

Contexte de travail

La langue de travail est le français ou l'anglais. Le travail de caractérisation RMN s'effectuera au sein de l'équipe " Spectroscopie et Imagerie RMN " du Laboratoire Charles Coulomb situé sur le campus Triolet de l'Université de Montpellier sous la direction du Dr Dominique Petit. Ce travail utilisera un spectromètre RMN/IRM BRUKER ADVANCE II équipé de sondes: haute résolution liquide, CP-MAS pour le solide, diffusométrie avec gradients de champs intenses (40T/m), imagerie avec gradients 3D (1T/m). La préparation des échantillons se fera en relation avec l'ICSM basé à Marcoule. Des transferts de méthodologies RMN auront lieu sur le campus d'Agropolis avec des physiologistes des plantes.

Contraintes et risques

L'activité sera réalisée sur une plate-forme RMN. En conséquence, une attention particulière devra être portée aux dispositifs médicaux sensibles au champ magnétique.

On en parle sur Twitter !