En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5214-JEAGAY-014 - Technicien (H/F) en Nanostructuration des couches minces piézoélectriques en interface avec le vivant

Technicien (H/F) en Nanostructuration des couches minces piézoélectriques en interface avec le vivant


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5214-JEAGAY-014
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : mercredi 29 janvier 2020
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 mars 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 1630 € brut
Niveau d'études souhaité : Bac+2
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Ce projet aura comme objectif principal la nanostructuration et développement de couches minces d'oxydes piezoelectriques en interface avec le vivant. Ce projet développe des processus de lithographie directe sur des substrats de silicium et borosilicate afin d'être en mesure de définir des interfaces piezoelectriques de taille et morphologie controléés avec le vivant. L'objectif de ce travail sera de fabriquer des couches nanostructureés de matériaux piézoélectriques qui fourniront un effet piézoélectrique important dans le plan et permettra d'explorer diffèrent processus cellulaires. Ce contrôle de nanostructuration et des capacités de micro/nanofabrication permettra de mesurer des contraintes mécaniques et changements de masse dans les cellules vivantes. Les couches minces et les capteurs seront fabriquées à l'IES et testés sur des modèles cellulaires in vitro en collaboration avec l'IRIM, et dans le cadre du projet ERC SENSiSOFT No 803004 récemment validé. Ce projet permettra le développement de nouveaux capteurs innovants pour le vivant en s'appuyant sur le savoir-faire et les moyens de l'IES dans le domaine des composants microélectroniques de dernière génération et la mise au point de micro-capteurs et micro-systèmes.

Activités

Le/la candidat(e) à ce poste de technicien(ne) aura pour mission le développement des travaux technologiques associés à la nanostructuration des couches minces piézoélectriques ainsi que les travaux associés à leurs tests pour des applications sur des systèmes cellulaires in vitro. Le travail comporte des différentes tâches de nanofabrication par des méthodes chimiques « bottom up » et de test de caractérisation (microscopie électronique de balayage et AFM). Le/la candidat(e) devra posséder une expertise suffisante pour prendre des initiatives dans la réalisation de tests technologiques et expérimentaux. Le/la candidat(e) sera en interaction constante avec des chercheurs (doctorants et postdoctoraux) pour la mise en place de ces nouveaux dispositifs, leur conception, les modifications de masques, ainsi que l'amélioration des structures bénéficiant des propriétés attendues pour les films développés dans ce projet. Enfin, le/la candidat(e) aura accès à un large panel de caractérisations fonctionnelles (mesures électriques, piézoélectriques, salle blanche…). Ces moyens technologiques permettront de comprendre le lien entre la micro/nanostructure des matériaux, leurs propriétés fonctionnelles et leur interaction avec le vivant à fin d'optimiser le design de futurs dispositifs qui seront fabriquées. Le/la candidat(e) sera intégré à l'équipe "M2A" de l'IES dans le cadre du projet ERC SENSiSOFT No 803004. Le/la candidat(e) bénéficiera de l'expertise de cette équipe sur les aspects liés à la croissance épitaxiale et à la caractérisation des hétérostructures à base d'oxydes, et du réseau collaboratif de l'équipe. Il bénéficiera également des moyens biotechnologiques en collaboration avec l'IRIM (équipe Biologie Quantitative du Trafic Membranaire et Pathogénèse) pour la réalisation de test dans des systèmes cellulaires in vitro.

Compétences

Le/la candidat(e) à ce poste de technicien(ne) devra posséder l'expertise dans le domaine des nanosciences et biotechnologie. Également le/la candidat(e) devra posséder une forte expertise dans le domaine de la biologie cellulaire (culture cellulaire et caractérisation des lignées cellulaires par des techniques d'imagerie). Le/la candidat(e) devra présenter des capacités pour la synthèse et l'analyse de résultats expérimentaux ainsi que pour le travail en équipe, impliquant également l'interaction avec des collaborations externes.
La maîtrise de l'anglais est obligatoire.

Contexte de travail

Le poste à pourvoir est localisée sur le campus Saint Priest de l'université de Montpellier. L'IES est une unité mixte de recherche, CNRS et Université de Montpellier, se structurant autour de 3 départements et 6 équipes de recherche auxquels s'ajoutent des plateformes technologiques.

On en parle sur Twitter !