En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5213-STETRI-010 - Chercheur.e postdoctoral H/F : conception et modélisation de transistors de puissance en diamant

Chercheur.e postdoctoral H/F : conception et modélisation de transistors de puissance en diamant

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 25 juin 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5213-STETRI-010
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : vendredi 4 juin 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2648 € et 3054 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le personnel recruté mènera des recherches essentiellement liées à la modélisation et la conception de transistors de puissance en matériaux ultra grands gaps tels que le diamant. Des études de simulation seront menées, couvrant les aspects physiques et les interactions à l'échelle du circuit. Une partie importante des travaux sera liée à l'élaboration de modèles compacts représentatifs des performances réelles et des phénomènes physiques des transistors de puissance. Une activité complémentaire de conception et modification des architectures des transistors sera réalisée en lien avec les analyses des simulations.

Activités

Les activités de recherche seront :
- Modélisation électro-thermique compacte des transistors, en lien avec la bibliographie, l'analyse physique et les campagnes de caractérisation
- Etudes par simulations de type circuit à l'aide des modèles compacts afin d'identifier les limites et améliorations nécessaires, ainsi que quantifier l'impact de cette technologie à l'échelle système
- Participation aux campagnes de caractérisation des transistors de puissance, notamment mesures IV pulsées, caractérisation petit signal, environnement électro-thermique
- Participation aux simulations numériques et à la conception optimale des transistors
Des activités complémentaires concerneront :
- Rédaction d'articles scientifiques et communication dans des conférences
- Participations aux réunions de suivi du projet et présentations des avancées techniques
- Encadrement de stagiaire(s)
- Interfaçage avec les services extérieurs et partenaires du projet

Compétences

Les candidat.e.s doivent :
- maîtriser les outils de simulation tels que SPICE, VHDL(-AMS), Cadence, ainsi que les outils de calcul et modélisation tels que Matlab/Octave. Des compétences en simulation numérique type élément fini seront un plus (ex : Comsol, TCAD, Silvaco).
- avoir des connaissances approfondies en électronique, idéalement avec une expérience dans la modélisation électro-thermique de transistors et les composants de puissance à matériaux grand gap et/ou ultra grand gap.
- avoir une bonne connaissance des techniques de caractérisation expérimentale des transistors, et des liens avec l'électronique de puissance et l'électronique
- démontrer une aptitude au travail en équipe et dans le cadre d'un projet collaboratif international, notamment par une expérience antérieure de participation active dans un tel projet
- avoir un bon niveau et une maîtrise des langues Françaises et Anglaises

Contexte de travail

Ce travail de recherche post-doctoral sera mené dans le groupe de recherche « Convertisseurs Statiques » (CS) du laboratoire Laplace dans le cadre d'un projet européen en cours DCADE (Diamond Converter and Arc fault DEtection for high-altitude operations). Le Laplace (Laboratoire Plasma et Conversion d'Energie) est une UMR ayant pour tutelles le CNRS, l'INP-Toulouse et l'UPS. Le laboratoire comprend plus de 300 personnes et représente la plus forte concentration de recherche en génie électrique et Plasma en France. Particulièrement, il est le seul à couvrir de manière intégrée le continuum « Plasma/matériaux/systèmes ». Le groupe CS se compose de 30 équivalent temps plein, et les investigations principales portent sur des concepts originaux d'associations de cellules de commutation imbriquées, superposées et/ou magnétiquement couplées en parallèle, donnant naissance à des circuits complexes à topologie bien souvent très ramifiée. Les recherches et les technologies ainsi développées adressent aussi bien de nouvelles fonctionnalités de gestion de l'énergie que des applications à hautes performances en termes de qualité de formes d'ondes, de filtrage compact et d'intégration tridimensionnelle à forte puissance spécifique.

On en parle sur Twitter !