En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5205-CATHERINE-003 - Post-Doc (H/F) informatique

Post-Doc (H/F) informatique

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5205-CATHERINE-003
Lieu de travail : VILLEURBANNE
Date de publication : mardi 12 février 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 11 mars 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2500 et 2900 brut
Niveau d'études souhaité : Supérieur à bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le rendu physiquement réaliste permet de simuler les interactions lumineuses dans une scene 3d, et de produire une image qui reflète la réalité. En pratique ses utilisations principales sont en cinematographie afin de produire des films en synthèse d'images, et en architecture afin de prédire le comportement de la lumière dans un batiment.
Cette simulation cherche à trouver des chemins qui relient un capteur (une caméra, ou un oeil) à une source de lumière, tout en interagissant avec la scène. Ces chemins peuvent être difficiles à trouver, par exemple quand une scene est éclairée par un éclairage très indirect, qui
requiert beaucoup de rebonds de lumière. Dans ce cas, on a recours à des algorithmes dits de Metropolis Hastings, qui, une fois un chemin lumineux déterminé, cherche à "muter" ce chemin aléatoirement (i.e., le modifier) afin d'en trouver un autre assez semblable. De proche en proche, cela permet d'explorer l'ensemble des chemin lumineux qui contribuent à l'éclairement de la scène, à savoir, l'ensemble des
chemins qui relient le capteur à la source lumineuse.
Ces mutations de chemins peuvent produire des chemins invalides (i.e., en mutant le chemin, il rencontre un obstacle). L'objet du postdoctorat est d'explorer les stratégies de mutations de chemins qui prennent en
compte des mesures de similarité entre les chemins. En particulier, étant donnée une métrique de similarité entre chemins, on pourra chercher à explorer aléatoirement une boule unité selon cette métrique.
Pour cela, on pourra soit explorer l'espace des chemins comme une variété Riemannienne dont il faut déterminer la métrique, soit on pourra déformer l'espace des chemins pour le rendre Euclidien avec des techniques telles que le Multi-Dimensional Scaling, afin de simplifier les traitements.
Le projet s'inscrit dans l'ANR CALiTrOp, encadré localement par Nicolas Bonneel, dans l'équipe GeoMod du LIRIS et en collaboration avec l'équipe R3AM du LIRIS, ainsi que les partenaires du projet ANR, en particulier l'IRIT et INRIA Grenoble.

Activités

Il s'agira de développer des outils mathématiques pour le rendu, ainsi que développer un code C++ intégré à un moteur de rendu existant tel que Mitsuba, PBRT ou LuxRender.

Compétences

Le candidat aura idéalement de bonnes connaissances en mathématiques (en particulier géométrie et/ou géométrie différentielle, méthodes statistiques, et outils numériques dont en particulier intégration, méthodes stochastiques, et algebre linéaire) et en physique (optique géométrique). La bonne maitrise du C++ est requise. Un doctorat en
informatique, mathématiques ou physique est requis.

Contexte de travail

Le LIRIS est une UMR (5 tutelles) composé de 330 membres et répartis sur plusieurs sites.
Il regroupe 14 équipes de recherche ; le candidat travaillera avec les équipes Geomod et ream.

Contraintes et risques

Pas de contraintes particulières

On en parle sur Twitter !