En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5175-ANNCHA0-002 - CDD chercheur (postdoc H/F) de 1 an (renouvelable une fois) sur les bases génétiques des compétences cognitives des mésanges

CDD chercheur (postdoc H/F) de 1 an (renouvelable une fois) sur les bases génétiques des compétences cognitives des mésanges

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 1 novembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5175-ANNCHA0-002
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : lundi 20 septembre 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2643€ et 3941€ bruts mensuels selon expérience (Déterminé par le CNRS)
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Nous recherchons un.e chercheur.e postdoctorant.e dans le cadre d'un projet ANR (SoCo) sur la cognition et la compétence sociale. Durant les trois premières années de cette ANR en collaboration entre la SETE (UMR5321) à Moulis, le CEFE (UMR5175) à Montpellier et EDB (UMR5175) à Toulouse, un travail de phénotypage de la compétence sociale et des capacités cognitives a été mené, à la fois en volière, et dans des populations naturelles étudiées grâce à un dispositif de nichoirs. Environ 200 individus ont été phénotypés en volière et 800 individus dans le milieu naturel. L'objectif est maintenant d'explorer les bases génétiques des variations des compétences cognitives des oiseaux phénotypés, en utilisant des outils en génomique et génétique quantitative. Le/la postdoc pourra aussi développer des approches expérimentales liées à l'étude de la cognition.
Ce travail se fera en collaboration avec Anne Charmantier (CEFE), Alexis Chaine (SETE) et Charles Perrier (CBGP).

Activités

- Participation au travail de terrain au printemps, ainsi que potentiellement aux expériences de cognition en volière
- Extractions d'ADN et mise en place du génotypage par la plateforme MGX (approche gène candidat et/ou RADseq)
- Analyses génomique pouvant inclure 1. Une analyse de gènes candidats liés aux capacités cognitives, 2. Une approche en génétique/génomique quantitative basée sur une matrice d'apparentement génomique
- Développement de nouvelles approches expérimentales de la cognition et/ou la compétence sociale en nature.

Compétences

- Connaissances dans le domaine de la cognition animale
- Manipulation de petits passereaux sur le terrain (capture, baguage, mesures comportementales)
– Mise en place de tests comportementaux en nature et en volière
- Génomique, et/ou Génétique quantitative et/ou Génétique des populations et/ou Inférence démographique à partir de données génomique
- Ce projet se fera en collaboration avec des collaborateurs français et nécessitera un fonctionnement en équipe et quelques déplacements de courte durée;
- Autonomie, sens de l'organisation et gestion du temps de travail.
- Formation au baguage et à la manipulation des oiseaux possible durant le contrat.

Contexte de travail

Ajuster son comportement en fonction des différents défis sociaux rencontrés est crucial pour la survie et la reproduction d'un individu. Dans ce projet, nous évaluerons les causes et conséquences des variations individuelles en compétence sociale, surtout chez la mésange charbonnière (Parus major). Pour ce faire, nous mesurerons les déterminants génétiques (causes) des variations individuelles en cognition ainsi que leurs conséquences en termes de compétences sociales et de fitness. Nous aurons recours à des tests cognitifs et comportementaux en environnement contrôlé en volière et en environnement naturel contrasté (préservé, urbain, haute altitude) sur des oiseaux sauvages. Ainsi les tests en captivité permettront une analyse fine du lien entre cognition et compétences sociales alors que l'approche en nature nous renseignera sur le lien entre cognition, structures sociales naturelles (densité, réseaux sociaux), condition écologique (habitat, ressources) et sur la valeur adaptative de ce lien (fitness).

Contraintes et risques

Le/la postdoctorant.e sera impliqué.e dans le suivi des mésanges nichant dans les nichoirs au printemps (et possiblement aussi en hiver). Ceci implique des déplacements, l'utilisation d'une échelle, et la manipulation d'oiseaux sauvages.

On en parle sur Twitter !