En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5174-JULCOT-002 - Post-doctorant-e (H/F) CNRS – Impacts du climat sur le lézard - projet ERC ECOFEED

Post-doctorant-e (H/F) CNRS – Impacts du climat sur le lézard - projet ERC ECOFEED

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5174-JULCOT-002
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : vendredi 1 février 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 mai 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2530 à 3509.82 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

• La personne recrutée participera au projet ERC-CoG ECOFEED dont l'objectif principal est d'étudier l'impact du changement climatique sur les boucles des rétroactions entre l'écologie et l'évolution

• Le/la post-doctorant(e) dirigera le suivi de populations semi-naturelles de lézards soumises à des traitements climatiques.

• Le/la post-doctorant(e) participera au suivi écologique des habitats des lézards.

Activités

• Organiser et coordonner les différentes étapes expérimentales

• Réaliser un suivi de populations en milieu semi-naturel

• Caractériser les lézards pour leur comportement et leur phénotype thermique

• Concevoir et adapter des protocoles d'expérimentation et de suivi des populations

• Gérer la base de données

• Analyser la base de données pour estimer la plasticité phénotypique et les gradients de sélection

• Assurer des analyses moléculaires (extraction, PCR)

• Présenter des résultats (réunions, séminaires, symposiums …)

• Rédiger des rapports d'expérience et des articles scientifiques

Compétences

• Titulaire d'un doctorat en biologie ou écologie

• Connaissance des techniques d'expérimentation, d'échantillonnage et d'analyses biologiques

• Connaissance du comportement et du phénotype thermique des ectothermes

• Connaissance dans la biologie des populations et les processus évolutifs

• Connaissance des analyses statistiques (logiciel R, multivariées, modèles mixtes)

• Connaissance des méthodes d'élevage de petits vertébrés ectothermes

• Réglementation et recommandations en matière d'expérimentation animale et de faune sauvage

• Utiliser les techniques d'échantillonnage et d'expérimentation

• Adapter les protocoles et dispositifs expérimentaux aux besoins

• Encadrer une équipe

• Autonomie, anticipation, esprit proactif et d'initiative

• Langue anglaise : B2 à C1 (cadre européen commun de référence pour les langues)

• Toutes ces connaissances ne sont pas requises pour l'obtention du poste, mais elles serviront à hiérarchiser les candidats

Contexte de travail

• L'activité s'exerce en milieu extérieur et en laboratoire de recherche

• Début du poste entre le 1er et le 15 mai

Contraintes et risques

• Nécessite de rester pendant 4-6 mois sur le site expérimental en Ariège (108 km de Toulouse)

• Nécessite l'adaptation aux contraintes de service et d'horaires des expériences

• Nécessite le permis B

Informations complémentaires

Procédure pour se porter candidat : Dépôt de CV et de lettre de motivation sur l'espace de candidature du Portail Emploi CNRS, https://emploi.cnrs.fr, avant le 1 mars 2019
Des entretiens auront lieu mi mars 2019, entre les candidats et le comité scientifique du projet au laboratoire EDB.

On en parle sur Twitter !