En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5168-LAEKUR-001 - Offre de postdoc H/F de 2 ans en biologie cellulaire

Offre de postdoc H/F de 2 ans en biologie cellulaire

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 10 février 2023

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5168-LAEKUR-001
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : vendredi 20 janvier 2023
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 avril 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2800 E-3960 E brut mensuels en fonction de l'expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Comprendre ce qui régule la taille des cellules est une question fondamentale en biologie. De nombreux organelles et structures subcellulaires établies au cours du développement peuvent en effet maintenir leur taille pendant la croissance cellulaire ou lors d'un changement de forme. Parmi celles-ci, le cytosquelette d'actine peut former différentes architectures stables et dynamiques qui jouent un rôle majeur dans la plasticité des cellules en réponse à de tels changements. Cependant, les mécanismes de mise à l'échelle des réseaux d'actine avec la taille de la cellule sont encore inconnus à ce jour. En particulier, la façon dont les cellules adaptent le taux de renouvellement et l'organisation de ces structures à la taille des cellules reste inconnu. Le candidat aura ainsi en charge l'étude du dimensionnement des structures d'actine avec la taille des cellules.

Activités

Le candidat effectuera son postdoctorat à Grenoble, où il sera en charge de développer un essai cellulaire permettant de caractériser l'organisation, la taille et la dynamique des structures d'actine en fonction d'une variation de la taille cellulaire. Il devra ainsi dans un premier temps réaliser la bibliographie associée au dimensionnement des structures/organelles avec la taille des cellules. En parallèle, il devra également prendre en main les différentes techniques présentes au laboratoire qui lui permettront de # contrôler la géométrie et l'organisation des cellules (micropatterning) # de marquer les structures d'actine (choix du type de construction de l'actine et de la lignée cellulaire utilisée) # et de les caractériser (imagerie par microscopie de fluorescence et mise au point un pipeline d'analyse associé). Il sera enfin attendu du candidat sélectionné qu'il tire profit des développements technologiques et méthodologiques développés au laboratoire (énucléations de cellules, fusions cellulaires, microinjection, strecthnig etc) pour éventuellement moduler l'organisation des architectures cellulaires ou les conditions biochimiques de l'essai.

Compétences

Le candidat devra posséder un background solide en biologie cellulaire et en microscopie. Il sera attendu de lui qu'il prenne en main rapidement lors de sa formation les outils de pointe à sa disposition au laboratoire (techniques de micropatterning, microinjection, fabrication de cytoplastes etc) afin de mettre au point un essai cellulaire original permettant de mieux comprendre la dynamique de l'actine.

Contexte de travail

Le Cytomorpholab est une équipe d'environ 20 personnes co-dirigée par Laurent Blanchoin et Manuel Théry. Elle est située sur deux sites: Grenoble (lieu où s'effectuera le postdoc) et Paris/ Elle fait partie du laboratoire PCV (Laboratoire de Physiologie Cellulaire et Végétale; UMR 5168 CEA-CNRS-UNIV. GRENOBLE ALPES – UMR 1417 INRA). Au niveau scientifique, l'équipe Cytomorpholab a développé une expertise unique et reconnue au niveau mondial dans l'étude du cytosquelette par des approches complémentaires in vitro et cellulaires. Au niveau cellulaire, en couplant les techniques de micropatterning avec de la photoablation laser et la microscopie des forces de traction, les travaux du laboratoire ont démontré l'impact mécanique des fibres de stress et du réseau cortical environnant dans la magnitude des forces produites par les cellules (Vignaud T., Nat Mat, 2021). Notre laboratoire a également récemment utilisé la microinjection de tubuline pour démontrer l'auto-réparation des microtubules dans les cellules vivantes (Gazzola M., Current Biol, 2023). Enfin, en combinant l'utilisation de cellules énucléées avec des micropatterns, l'équipe a également mis en évidence un rôle clé de la géométrie du réseau d'actomyosine dans le positionnement du centrosome (Jimenez AJ., Current Biol, 2021). Le candidat évoluera ainsi dans un environnement dynamique et stimulant où il aura accès à des techniques de pointe (microscopie, microfabrication, biophysique etc.).

On en parle sur Twitter !