En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5152-GABLEM-002 - CDD Post-doc en theorie des systèmes quantiques désordonnés (H/F)

CDD Post-doc en theorie des systèmes quantiques désordonnés (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5152-GABLEM-002
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : lundi 21 octobre 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 2 décembre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2617 et 3729€ brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Un poste de post-doctorat en théorie de la matière condensée est maintenant ouvert au Laboratoire de physique théorique de Toulouse, en France. Ce poste est financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR) dans le cadre du projet GLADYS, sur la nature vitreuse des systèmes quantiques désordonnés.

Activités

Ce projet a pour but de montrer que des problèmes paradigmatiques des systèmes quantiques désordonnés, la localisation d'Anderson, la localisation à plusieurs corps
et la transition superfluide-isolant, ont des propriétés vitreuses universelles.

Compétences

Le projet comportera à la fois des investigations analytiques et numériques (selon le candidat). Une bonne connaissance de méthodes de simulations numériques à l'état de l'art serait grandement appréciée. Étant donné les thématiques à l'étude, les systèmes quantiques désordonnés en interaction, la localisation et la physique vitreuse, une expertise dans au moins un de ces domaines sera également fortement appréciée.

Contexte de travail

Le poste est disponible pour deux ans. Le chercheur postdoctoral travaillera avec Gabriel Lemarié, Nicolas Laflorencie, et Bertrand Georgeot au Laboratoire de Physique Théorique de Toulouse, France. 50% du temps du post-doc sera passé à Majulab, unité de recherche internationale commune au CNRS-UCA-SU-NUS-NTU à Singapour, où le chercheur postdoctoral travaillera avec Gabriel Lemarié et Christian Miniatura, dans le cadre du projet commun.

Contraintes et risques

La citoyenneté du candidat n'a pas d'importance.

Le salaire suivra la norme du CNRS et dépendra de l'expérience. En plus du salaire, l'assurance maladie, les prestations de retraite et de chômage, plus un financement des missions est fourni. Le candidat retenu est attendu pour occuper le poste à partir du 1er décembre 2019, mais la date de début précise peut être discutée avec le candidat retenu.

On en parle sur Twitter !