En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5133-REMCRA-002 - POST-DOCTORAT EN ARCHÉOLOGIE PRÉ- ET PROTOHISTORIQUE (H/F)

POST-DOCTORAT EN ARCHÉOLOGIE PRÉ- ET PROTOHISTORIQUE (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 1 décembre 2020

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5133-REMCRA-002
Lieu de travail : LYON 07
Date de publication : mardi 10 novembre 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 4 janvier 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2600 à 3800 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 5 à 10 années

Missions

Sous la supervision du coordinateur du projet Khaybar-préhistoire, le chercheur assurera la fouille, le suivi et la publication de diverses structures pré- et protohistoriques du site archéologique de Khaybar, sur une zone couvrant près de 60 km² dans l'ouest de l'Arabie Saoudite. Il assistera par ailleurs le coordinateur dans la préparation des missions de terrain, sur les plans logistique et scientifique, et dans la gestion des données issues de la fouille (base de données, SIG). Une bonne connaissance de l'archéologie paléolithique, néolithique et des périodes protohistoriques plus récentes de la région, ainsi qu'une bonne maîtrise des techniques de fouille (notamment en contexte funéraire) et une grande motivation pour publier les résultats scientifiques rapidement seront des critères déterminant au recrutement.

Activités

Activités techniques et scientifiques :
- Assister le directeur du projet dans l'élaboration et la mise en œuvre de la stratégie de fouille du site.
- Superviser la fouille de plusieurs types de structures archéologiques : tombes en pierre sèche, desert kites, sites paléolithiques et néolithiques de surface et en stratigraphie, etc., à raison d'au minimum trois mois de terrain par an. Diriger une équipe composée de spécialistes, d'ouvriers et de plusieurs étudiants.
- Prospecter à la recherche de nouveaux sites archéologiques qui ne seraient pas visibles sur les images satellite.
- Rédiger un rapport détaillé sur les résultats des fouilles et des prospections.
- Superviser la gestion de la documentation et des archives du projet (base de données, SIG).
- Contribuer aux publications scientifiques du projet (rédaction ou participation à la rédaction d'articles, participation à des colloques, séminaires).
- Contribuer à la relecture des rapports de l'équipe.

Activités de formation :
- Participer à la formation d'étudiants français et saoudiens à l'archéologie de terrain.

Logistique :
- Contribuer à préparer les missions de terrain, en lien avec les codirecteurs et le manager du projet.

Compétences

- Doctorat, formation en archéologie préhistorique (Paléolithique, Néolithique, Protohistoire, archéologie funéraire…).
- Expérience en tant que responsable d'opération ou responsable de secteur en archéologie préventive ou programmée.
- Très bonne maîtrise des outils informatiques couramment utilisés en archéologie : DAO, SIG, photogrammétrie et bases de données.
- Maîtrise courante de l'anglais à oral et écrit (niveau C1 minimum).
- Capacité à diriger une équipe sur le terrain et à former des techniciens et/ou étudiants, dans un contexte linguistique et culturel étranger.
- Rédaction de publications scientifiques dans des revues internationales à comité de lecture.
- Expérience de fouille au Proche-Orient, si possible dans la péninsule arabique, appréciée.
- Expérience en archéologie préventive appréciée.
- Rigueur, sens de l'organisation, autonomie et réactivité ; capacité à travailler dans un environnement étranger (nombreux déplacements en Arabie Saoudite).

Contexte de travail

L'oasis de Khaybar, située dans l'ouest de l'Arabie Saoudite est un haut lieu de l'histoire locale. Elle a été préservée pendant des millénaires et son occupation humaine semble avoir été quasiment ininterrompue depuis la préhistoire la plus ancienne jusqu'à nos jours. Le nouveau projet de prospections et de fouilles archéologiques de Khaybar a débuté en octobre 2020, et perdurera jusqu'à la fin 2024. Le projet est en codirection entre G. Charloux (CNRS, UMR-8167 Orient & Méditerranée) et R. Crassard (CNRS, UMR-5133 Archéorient) ; il est financé par l'Agence française pour le développement d'AlUla (Afalula, France), en partenariat avec la Royal Commission for AlUla (RCU, Arabie Saoudite). Le projet a notamment pour objectif de fournir une nouvelle documentation archéologique pour comprendre l'occupation humaine et les dynamiques environnementales de l'oasis de Khaybar à travers le temps.

Le poste sera basé à Lyon 7ème, au sein du laboratoire Archéorient (CNRS/Lyon 2). Il impliquera également des déplacements à Paris (en collaboration avec le laboratoire Orient & Méditerranée) et à l'antenne de Jalès d'Archéorient dans le sud de l'Ardèche. Le.la post-doctorant.e sera appelé.e à participer à toutes les missions de terrain (minimum trois mois par an) où il.elle contribuera à l'organisation et à la conduite des opérations scientifiques de terrain.

Contrat à durée déterminée d'une durée de 1 an (renouvelable sur 3 ans) à compter du 4 janvier 2021.

Rémunération selon expérience, sur la base indiciaire « chargé de recherche » du CNRS.

Le recrutement se fera par visioconférence début décembre 2020.

On en parle sur Twitter !