En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5095-MARGRE-002 - Post-doc en Persulfuration des protéines dans la santé et la maladie (H/F)

Post-doc en Persulfuration des protéines dans la santé et la maladie (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5095-MARGRE-002
Lieu de travail : BORDEAUX
Date de publication : vendredi 3 août 2018
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2018
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 530 € brut mensuel
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le projet de recherche intitulé «Le rôle de la persulfuration des protéines dans la santé et la maladie» a pour but principal de découvrir comment les modifications post-traductionnelles nouvellement découvertes chez les protéines (persulfuration des protéines) et contrôlées par un sulfotope d'hydrogène, affectent la santé et la maladie. Comprendre les mécanismes par lesquels la persulfuration est formée et éliminée, ainsi que sa corrélation avec d'autres modifications redox telles que la S-palmitoylation an la S-sulfénylation, dans le but d'obtenir des informations structurelles, fonctionnelles, quantitatives et spatio-temporelles sur les événements redox in vivo et leur dynamique, est l'un des principaux objectifs. Seront abordés en priorité : (i) la découverte des protéines impliquées dans la régulation des fonctions métaboliques de base de la cellule (qui pourraient être utilisées comme marqueurs de maladie), (ii) le suivi des changements de la persulfuration au cours du vieillissement, (iii) la caractérisation du rôle de la persulfuration des protéines dans la pathogenèse et/ou la progression de la maladie de Huntington et de l'ataxie spinocérébelleuse 3.

Activités

La/le candidat-e retenu-e devra aborder la signalisation redox via la persulfuration des protéines en combinant le marquage chimiosélectif avec l'analyse protéomique. Le travail avec des cellules ainsi qu'avec des modèles animaux (C. elegans et souris) est envisagé. Un accent particulier sera mis sur le vieillissement et l'identification des cibles persulfatées associées au vieillissement et sur l'analyse métabolomique des voies identifiées comme affectées.

La/le candidat-e doit posséder des aptitudes à diriger un projet scientifique à toutes les étapes, du design expérimental à la préparation du manuscrit. De plus, cette personne devra faire preuve à la fois d'indépendance et d'enthousiasme à travailler en collaboration au sein d'une équipe. Avec une étudiante en doctorat, elle/il dirigera tous les aspects de ce projet multidisciplinaire qui nécessitera une vaste expérience et un désir d'apprendre rapidement de nouvelles compétences.

Compétences

Les candidats doivent être titulaires d'un doctorat en biochimie ou en biologie moléculaire. La/le candidat retenu-e aura de solides compétences dans la mise en œuvre de projets de recherche indépendants. Elle/il devra posséder une excellente connaissance de la biochimie expérimentale, de la biologie moléculaire et de la signalisation cellulaire. La maîtrise des techniques classiques de biochimie et de biologie moléculaire et l'expérience de travailler avec des modèles animaux sont également requises, ainsi que la compréhension des approches protéomiques et métabolomiques. Elle/il sera capable de travailler de façon autonome mais aussi de s'intégrer dans une équipe interdisciplinaire de jeunes scientifiques dans une ambiance hautement collaborative et internationale. La flexibilité, d'excellentes capacités de communication ainsi que la maîtrise de l'anglais écrit et oral sont indispensables.

Contexte de travail

La/le candidat-e retenu-e travaillera à Bordeaux, au sein de l'IBGC UMR5095, un institut de recherche fondamentale dédié à l'étude des grandes fonctions cellulaires à travers les modèles biologiques tels que : levures, champignons, cellules de mammifères, drosophile et nématode. Des approches incluant la biochimie, la biologie cellulaire et la génétique sont communément utilisées par les 12 groupes qui composent l'institut. Les méthodologies et technologies utilisées à l'IBGC sont très diversifiées qu'il s'agisse de la cristallographie, de la microscopie électronique, de l'imagerie cellulaire, la chromatographie, etc… toutes ces techniques étant en général combinées avec la génétique moléculaire.
La/le candidat-e va réaliser sa recherche sous la supervision du Dr. Milos Filipovic, responsable de l'équipe « Signaling by gasotransmitters » à l'IBGC. Il s'agit d'une équipe internationale car les personnes qui la composent sont toutes de nationalités différentes. L'équipe accueille toujours les nouveaux membres sans distinction de race, de religion, d'identité de genre, d'orientation sexuelle, d'âge ou de handicap.
Le projet scientifique est financé par la FRM pour une durée de 3 ans. Cependant, le contrat initial sera établi pour 1 an avec une possibilité de prolongation pour deux années supplémentaires.
L'approche holistique proposée est conçue pour ouvrir la voie à la conception d'un médicament ciblé et au futur traitement des maladies étudiées.

On en parle sur Twitter !