En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5069-SAMLAK-001 - Post-doctorant(e) H/F en synthèse organique

Post-doctorant(e) H/F en synthèse organique

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 7 décembre 2020

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5069-SAMLAK-001
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : lundi 16 novembre 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 14 mois
Date d'embauche prévue : 4 janvier 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : de 2648 à 3768 € brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le/la post-doctorant/e sera impliqué/e dans un projet dédié au développement de nouvelles réactions photocatalytiques .

Activités

- Développement de nouvelles réactions photocatalytiques
- Etudes mécanistiques (études photophysiques et électrochimiques)
- Purification et analyse des composés synthétisés
- Rédaction des rapports
- Encadrement d'étudiants

Compétences

- Expérience forte en développement de méthodologie de synthèse .
- Bonne expertise en chimie physique organique
- Gestion de la recherche sur projet
- Maitrise de l'anglais

Contexte de travail

Le Laboratoire Hétérochimie Fondamentale et Appliquée (LHFA, UMR CNRS 5069) est une des composantes de l'Institut de Chimie de Toulouse.
Il est composé d'un effectif moyen d'une soixantaine de personnes (dont 25 permanents).
Une rechercher fondamentale de pointe y est developpée (structures chimiques inusuelles, modes de liaisons originaux, nouvelles transformations
chimiques) avec des aspects plus appliqués dans des domaines à fort enjeu (catalyse, matériaux, nanochimie).

Au travers de son historique et de ses activités, le LHFA se positionne comme un des laboratoires phares dans la chimie des hétéroéléments
au niveau national et international. Son cœur de métier est la synthèse et l'étude de molécules originales, d'espèces hautement réactives.
Cet axe transversal représente un dénominateur commun des activités des différentes équipes et donne une bonne cohérence thématique au laboratoire.
Ainsi, l'activité et l'expertise du LHFA se sont fortement enrichies et des projets importants, connexes à la chimie des hétéroéléments,
ont été progressivement initiés. On peut en particulier signaler des contributions importantes en chimie de coordination et chimie organométallique,
dans le domaine des nanoparticules (à base de métaux et/ou d'hétéroéléments), dans la chimie des polymères. Un intérêt de plus en plus fort pour
la catalyse s'est également développé, aussi bien pour la chimie fine que pour la synthèse contrôlée de polymères.

Contraintes et risques

Le travail sera réalisé dans un laboratoire de chimie organique adapté aux risques chimiques.

On en parle sur Twitter !