En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR5008-CHROBR-006 - Post-doctorat en modélisation thermique des bâtiments H/F

Post-doctorat en modélisation thermique des bâtiments H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 6 octobre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5008-CHROBR-006
Lieu de travail : VILLEURBANNE
Date de publication : mercredi 15 septembre 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2162 à 3081€ net mensuel selon expérience et hors imposition à la source
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

La mission proposée s'inscrit dans le cadre du laboratoire commun BHEE (Bâtiments à Haute Efficacité Énergétique) liant le laboratoire CETHIL (Centre d'Énergétique et de Thermique de Lyon) et le département TREE (Technologie et Recherche pour l'Efficacité Énergétique) d'EDF R&D.
Dans le contexte de la transition numérique, le bâtiment est aujourd'hui au cœur d'une profonde transformation. Le développement du BIM (Building Information Modeling) ouvre de nouvelles perspectives, permettant de faciliter l'accès aux données et de développer des services numériques permettant de gagner en performance sur les différentes phases du cycle de vie des bâtiments (conception, exploitation, rénovation). Du côté de la simulation énergétique du bâtiment, les outils sont aujourd'hui arrivés à un haut niveau de maturité, et les nouveaux enjeux concernent par exemple la mise en place de méthodes garantissant la continuité numérique depuis la maquette BIM jusqu'aux résultats de simulation, le passage à l'échelle du bâtiment au quartier, la modélisation couplée de phénomènes multi-physiques (ex : thermique, qualité d'air intérieur) et multi-échelles (ex : interactions entre le bâtiment et les bâtiments voisins, le microclimat, les réseaux d'énergie), ou encore l'intégration de ces outils dans de véritables jumeaux numériques calés sur des données réelles et capables d'appuyer les décisions. Ces tendances de fond, qui concernent à la fois les données et les outils, sont l'opportunité de mieux répondre aux enjeux de la transition énergétique et aux objectifs de réduction des consommations d'énergie des bâtiments et de l'impact carbone associé, tout en garantissant le confort des occupants.
L'équipe modélisation du groupe Modélisation, Environnement et Bâtiment au sein du département TREE a développé la chaîne d'outils MyBEM permettant d'aller de la maquette 3D du bâtiment jusqu'à la simulation énergétique, en se basant sur le standard gbXML comme format d'interopérabilité. En aval de cette chaîne, deux types d'outils de simulation peuvent être utilisés :
• Des outils orientés modélisation système détaillée, comme BuildSysPro (bibliothèque de modèles écrits en langage Modelica et simulés de manière dynamique avec Dymola), pour une utilisation à des fins d'études et de production de résultats de référence.
• Des outils optimisés en performance (compromis temps de calcul / qualité de résultat), comme le cœur de calcul Romulus, pour une utilisation en appui d'offres proposées par les entités opérationnelles du Groupe EDF.
L'objectif de la mission sera de participer aux travaux concernant la branche opérationnelle de la chaîne MyBEM, via le développement de l'outil Romulus, nouvelle génération de cœur de calcul d'énergétique des bâtiments.

Activités

En lien avec les ingénieurs chercheurs EDF R&D et les partenaires académiques, la personne s'intéressera en particulier au développement des modules traitant des systèmes en interaction avec le bâti, et enrichissant les fonctionnalités au-delà des usages thermiques :
• Compréhension de l'approche retenue et de l'architecture visée à terme pour le cœur de calcul Romulus.
• Développement de modules et modèles de systèmes énergétiques (chauffage, climatisation, eau chaude sanitaire) à connecter au système linéaire pour le calcul de la puissance appelée et des consommations associées.
• Conception et développement d'un module produisant des scénarios d'utilisation des différents équipements du bâtiment (consignes de températures, eau chaude sanitaire, électricité spécifique).
• Adaptation des données et hypothèses de calcul pour une utilisation à terme de l'outil sur les bâtiments résidentiels et tertiaires.

Compétences

• Doctorat en énergétique ou en génie civil.
• Expertise en transferts thermiques et énergétique appliqués aux bâtiments.
• Compétence en modélisation de systèmes complexes 0D/1D.
• Bonne maîtrise du langage Python.
• Maîtrise correcte du français et de l'anglais.

Contexte de travail

Le laboratoire CETHIL est une unité mixte de recherche située sur le campus de la Doua à Villeurbanne (69). Il dépend de trois établissements :
• L'INSA de Lyon, établissement principal de rattachement (hébergement physique du laboratoire).
• Le CNRS, au sein l'institut INSIS (Institut des Sciences de l'Ingénierie et des Systèmes).
• L'université Claude Bernard Lyon 1.
La personne recrutée sera intégrée au sein de la thématique de recherche THEBE (Thermique et Énergétique des Bâtiments et de leur Environnement). Sa mission se déroulera principalement au centre de recherche des Renardières d'EDF R&D à Moret-Loing-et-Orvanne (77) où elle travaillera en collaboration avec une équipe possédant de fortes compétences sur les outils de simulation énergétique des bâtiments et les différentes technologies appliquées aux bâtiments (enveloppe, qualité d'air intérieur). Son travail s'inscrira au cœur de la problématique de l'efficacité énergétique des bâtiments, avec des défis centrés sur la réduction de l'émission des gaz à effets de serre et la mise au point des solutions dédiées à l'habitat existant.

On en parle sur Twitter !