En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR3685-PHIDIL-005 - Post-doctorat sur la modélisation (programmation, simulation) des processus physico-chimiques de transformation des minerais de fer H/F

Post-doctorat sur la modélisation (programmation, simulation) des processus physico-chimiques de transformation des minerais de fer H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR3685-PHIDIL-005
Lieu de travail : GIF SUR YVETTE
Date de publication : jeudi 23 juillet 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 2 novembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2700
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

*Mise en place de nouveaux modèles statistiques capables d'interroger la complexité des jeux de données hétérogènes utilisés dans les études de provenance des matériaux et métaux ferreux anciens.

-Le post-doctorat contribuera au projet interdisciplinaire (statistique, archéométrie) « Modélisations couplées pour la restitution des réseaux d'échange des métaux ferreux dans les sociétés anciennes », financé par le Domaine d'intérêt majeur (DIM) Matériaux anciens et patrimoniaux.
-L'objectif final est de développer un formalisme statistique inédit de mise en correspondance des abondances mesurées dans les minerais, les déchets retrouvés sur les sites de production, et celles des objets (via les inclusions retrouvés dans le métal).
-Ce formalisme reposera sur des simulations de processus physiques et des tirages Monte-Carlo capables de déterminer de manière fiable les probabilités d'appariements d'origine des objets et des sites anciens. Plus globalement, il cherche à poser les bases d'un modèle de restitution des voies de circulation pour les matériaux ferreux dans un cadre systémique.
-Ce développement permettra d'envisager la question du couplage de données qui interviennent dans la description des réseaux d'échange.

Activités

-Programmation des principaux paramètres (modélisation, code, simulation) du modèle global d'attribution d'origine.
1/ Modélisation des principaux processus physico-chimiques qui guident la transformation des matières premières (minerai, charbon, parois de four) dans le four de réduction de la métallurgie ancienne pour aboutir à des scories d'un côté, et des inclusions de l'autre, piégées dans le métal de l'objet.
2/ Application du modèle (programmation de simulations) sur une diversité de minerais et de détails des processus couvrant une gamme importante des conditions physiques et chimiques du procédé dans son ensemble.
3/ Cette approche de modélisation sera utilisée en conjonction avec des techniques de type apprentissage machine ou des tirages Monte-Carlo par chaînes de Markov (MCMC) afin de relier de manière probabiliste matériau ferreux et provenance, et construire à terme un système d'apprentissage supervisé spécifique au domaine d'application de la provenance du matériau ferreux.

-Compte rendu de l'activité
Rédaction des rapports de recherche et de synthèse de façon à alimenter les réflexions.
Participation aux réunions et conférences.

Compétences

-Le(a) candidat(e) aura soutenu une thèse en physique ou mathématiques appliquées, avec de fortes compétences en simulation, programmation Python et écriture MCMC.
-Il/elle sera également amené(e) à travailler en collaboration avec les équipes partenaires (APC, LAPA-NIMBE, ICMPE, EFEO) et avec l'encadrement des chercheurs du projet.
-Il/elle sera chargé(e) de rédiger des rapports de recherche et de synthèse de façon à alimenter les réflexions.
-Compétences en présentation et diffusion de résultats.
-Une ouverture d'esprit vers l'interdisciplinarité (archéométrie) est également requise.

Contexte de travail

Le post-doctorant sera principalement basé au Laboratoire AstroParticule et Cosmologie (UMR 7164, Université de Paris, Bâtiment Condorcet, Paris 13), au sein duquel il pourra travailler en collaboration avec le groupe « Cosmologie » qui applique des méthodes telles que l'inférence bayésienne, les Monte Carlo à chaîne de Markov, l'apprentissage machine, à des thématiques interdisciplinaires. Il sera également amené à travailler au Laboratoire Archéomatériaux et Prévision de l'Altération du NIMBE (UMR 3685, CEA Saclay, 91191 Gif-sur-Yvette) qui possède la connaissance des processus physiques de la chaîne opératoire du fer ainsi que les bases de données interdisciplinaires pour la calibration du modèle et la mise en œuvre de la méthodologie de provenance des métaux ferreux anciens.

Contacts
Eric Aubourg (APC, Université Paris Diderot) aubourg@in2p3.fr
Stéphanie Leroy (LAPA-NIMBE, IRAMAT, CEA Saclay) stephanie.leroy@cea.fr
Anita Quiles (IFAO, chercheur associé APC) aquiles@ifao.egnet.net

On en parle sur Twitter !