En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR3589-SAMSOM-006 - Ingénieur de recherche en modélisation climatique à très haute résolution et science des données (H/F)

Ingénieur de recherche en modélisation climatique à très haute résolution et science des données (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 19 mai 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR3589-SAMSOM-006
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : jeudi 28 avril 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 20 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Selon la qualification et l'expérience, le salaire brut sera compris entre 2462 et 3004 euros par mois.
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Les modèles régionaux de climat (MRC) à l'état de l'art fonctionnent actuellement à des résolutions spatiales comprises entre 12 et 50 km tel que dans l'initiative Euro-CORDEX. A cette résolution, le cœur dynamique des modèles est encore souvent hydrostatique et la convection profonde est paramétrée. Ces modèles sont couramment utilisés pour étudier la variabilité passée des phénomènes climatiques, les changements climatiques régionaux à venir ou pour fournir des informations climatiques pour les études d'impacts ou les services climatiques opérationnels.

Dans le projet Make Our Planet Great Again KMIMPACTS, une nouvelle génération de MRC, appelés MRC qui permettent la convection (MRCPC) fonctionnant à une résolution d'environ 2 km, avec un noyau dynamique non-hydrostatique et une représentation explicite de la convection profonde, est utilisée sur de grandes parties de l'Europe. Des simulations climatiques décennales avec le MRCPC AROME ont été analysées en mode rétrospectif pour identifier leur valeur ajoutée par rapport à des MRC standards. La deuxième partie du projet se concentre sur l'analyse des projections de changements climatiques à différentes résolutions spatiales produites par différents modèles climatiques globaux, MRC et MRCPC. Les résultats des analyses seront présentés dans différentes conférences et idéalement conduiront à la publication d'articles scientifiques.

Le projet KMIMPACTS piloté par Ph. Lucas-Picher (UQAM, CNRM) sur la période 2019-2024 s'intègre dans les activités de long-terme de l'équipe de modélisation régionale du climat du CNRM dirigée par Samuel Somot. La mission générale du contrat proposé ici est le soutien des activités de recherche du projet KMIMPACTS décrites ci-dessous, au sein de l'équipe de modélisation régionale du climat du CNRM.

Activités

Le travail proposé comprend (1) préparer les données des simulations du modèle AROME selon les normes CMOR de l'initiative internationale CORDEX, (2) mettre à disposition ces données sur le portail ESGF du CNRM, (3) mettre en œuvre un nouveau serveur d'entrée/sortie (XIOS) dans les nouvelles versions du modèle AROME, (4) développer une évaluation automatique des simulations climatiques AROME en adaptant un outil existant au CNRM, (5) réaliser des simulations de sensibilité climatique avec la nouvelle version du MRCPC AROME, (6) mettre en place et gérer une base de données des simulations issues de MRCPCs et générées dans des initiatives internationales (projet EUCP, initiative CORDEX), (7) effectuer des analyses scientifiques multi-modèles en support aux chercheurs du projet, et participer à la rédaction d'articles scientifiques.

Compétences

1) Diplôme d'ingénieur (BAC+5) ou MSc ou PhD en sciences de l'atmosphère, des océans ou du climat obtenu avant la date de début du contrat.
2) Une expérience dans le domaine de l'étude du climat européen, de la science des données climatiques, de la modélisation régionale du climat et/ou du modèle AROME sera appréciée, mais n'est pas obligatoire.
3) Compétences démontrées en programmation dans un environnement Linux (par exemple, scripts shell, R, NCL, python ou équivalent), en Fortran.
4) Une bonne connaissance des modèles climatiques, du format NETCDF et de l'environnement informatique et des plateformes du CNRM sera appréciée, mais n'est pas obligatoire.
5) Bonnes habiletés pour communiquer en anglais. La pratique de la langue française serait pratique, mais n'est pas obligatoire.

Contexte de travail

Le Centre National de Recherches Météorologiques (CNRM, http://www.umr-cnrm.fr/) est un laboratoire scientifique de Météo-France et du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) situé à Toulouse, l'une des villes les plus agréables et les plus dynamiques de France. Le CNRM est l'un des principaux instituts de recherche sur les sciences du climat en Europe. Le CNRM offre un environnement hautement international et interdisciplinaire pour mener des recherches scientifiques, ainsi que l'accès à de grandes installations scientifiques.

Le ou la candidat.e retenu.e travaillera au sein de l'équipe de recherche sur la modélisation climatique régionale (https://www.umr-cnrm.fr/spip.php?article1035) composée de 12 membres, doctorants, post-doctorants, chercheurs juniors et seniors, ainsi que d'ingénieurs de recherche, sous la direction scientifique de Samuel Somot (https://www.umr-cnrm.fr/spip.php?article437).

Le poste annoncé est financé par le projet KMIMPACTS, lauréat du programme Investissements d'Avenir “Make Our Planet Great Again” mis en œuvre par l'Agence Nationale de la Recherche. Le projet bénéficie de plus d'un soutien de la Région Occitanie. Il implique plusieurs collaborateurs dans d'autres laboratoires français. L'objectif principal de ce projet est de fournir plus de connaissances sur les impacts du changement climatique à l'échelle kilométrique à l'aide des MRCPC. Les principaux thèmes de recherche sont les crues soudaines, le climat urbain et les phénomènes météorologiques sur les îles méditerranéennes.

Informations complémentaires

Le ou la candidat.e retenu.e sera sous contrat avec le CNRS et sera basé au Centre National de Recherches Météorologiques (CNRM), sur le site de Météo-France à Toulouse, France ( http://www.umr-cnrm.fr/). Le ou la candidat.e sélectionné.e profitera d'un contrat de 20 mois de septembre 2022 à avril 2024. Un début de contrat avant septembre 2022 est néanmoins possible.

Pour un examen complet, les candidat.e.s sont invité.e.s à soumettre :
- un exposé détaillé de leurs motivations et intérêts de recherche en relation avec le projet KMIMPACTS et les activités décrites ci-dessus
- un curriculum vitae comprenant la formation suivie, les expériences de recherche, la liste des publications et conférences si applicable, les compétences en informatique et les connaissances linguistiques
- les noms, numéro de téléphone et adresse e-mail d'au moins 2 personnes référentes

Pour plus de détails sur cet appel, veuillez contacter :
Samuel Somot ou Philippe Lucas-Picher
CNRM/GMGEC/MOSCA
Météo-France
42 avenue G. Coriolis,
31057 Toulouse cedex 1
France
Tél. : +33 (0)5 61 07 93 62
Email : samuel.somot@meteo.fr et philippe.lucas-picher@meteo.fr

On en parle sur Twitter !