En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR2594-CHRHER-001 - Chercheur (H/F) Les collaborations inter- et transdisciplinaires dans les sciences de la durabilité. Une analyse des relations dans les réserves de biosphère

Chercheur (H/F) Les collaborations inter- et transdisciplinaires dans les sciences de la durabilité. Une analyse des relations dans les réserves de biosphère

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR2594-CHRHER-001
Lieu de travail : CASTANET TOLOSAN
Date de publication : vendredi 4 octobre 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 2 décembre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2617 et 3017€ brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Ce post-doctorat s'inscrit dans le projet ANR COLLAB² (2019-2023) qui s'intéresse à trois dispositifs (les réserves de biosphère, les zones ateliers et les observatoires hommes-milieux) qui entendent contribuer à plus de durabilité en favorisant les collaborations inter- et transdisciplinaires. Il s'agira d'étudier ces collaborations à partir du cas des réserves de biosphère, où des chercheurs et un ensemble diversifié de collectifs inventent de nouvelles manières de travailler ensemble.

Activités

Le post-doctorat cherchera à produire une analyse équilibrée des collaborations, qui rende compte à la fois de leurs apports et de leurs difficultés, de leurs coûts et de leurs limites. Il les appréhendera au niveau des institutions, des sites où elles se déploient et des individus et rendra compte de leurs multiples dimensions – matérielles, cognitives, relationnelles, affectives, ainsi que de leur évolution sur le temps long. Pour cela, il s'appuiera sur une enquête mixte, qui combinera i) une approche qualitative fondée sur une immersion dans un petit nombre de terrains et des entretiens dyadiques semi-directifs ; ii) une approche quantitative par questionnaire auprès des personnes impliquées dans des recherches dans les réserves de biosphère. Il contribuera au débat académique sur les collaborations inter- et transdisciplinaires et sur les sciences en société à l'Anthropocène, et favorisera la réflexivité des acteurs et des institutions impliqués dans des structures collaboratives.

Compétences

Le candidat ou la candidate devra être titulaire d'une thèse en sociologie ou en géographie et devra disposer d'une très bonne connaissance de la sociologie des sciences et si possible de la sociologie de l'environnement. Il ou elle devra être capable de dialoguer avec les chercheurs en sciences de la durabilité et montrer un goût prononcé pour le travail d'enquête, qualitatif et quantitatif. Il ou elle devra avoir une forte capacité à travailler en équipe, une excellente capacité de rédaction et une bonne maîtrise de l'anglais et si possible oral.

Contexte de travail

Le post-doctorat se déroulera à Dynafor (Toulouse). Il sera codirigé par Christine Hervé (CR CNRS en biologie végétale) et par Isabelle Arpin (HDR en sociologie à Irstea).

Informations complémentaires

Les candidatures (CV, lettre de motivation, rapports de thèse, lettre(s) de recommandation)seront a effectuer dans les trois semaine suivant la publication de l'offre

On en parle sur Twitter !