En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre FR636-EVEMAG-059 - Ingénieur(e) d'études en modélisation du système Terre (H/F)

Ingénieur(e) d'études en modélisation du système Terre (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 23 décembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : FR636-EVEMAG-059
Lieu de travail : GUYANCOURT
Date de publication : jeudi 21 octobre 2021
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : De 2172 € à 2689 € brut selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le/la scientifique mettra en œuvre un couplage interactif du cycle de l'azote dans le modèle de système Terre de l'IPSL

Activités

Le couplage interactif du cycle de l'azote se fera à travers deux approches : (1) L'échange de N2O et de NH3 entre (a) l'océan et l'atmosphère, et (b) la terre et l'atmosphère ; (2) le transport d'azote réactif (Nr) par dépôt atmosphérique sur les surfaces terrestres et océaniques et par apport latéral (rivière) à l'océan côtier. Les activités principales consistent à :
- Mettre en œuvre ces couplages interactifs du cycle de l'azote entre les composantes du modèle de système Terre de l'IPSL (IPSL-CM);
- Développer des techniques pour initialiser et maintenir les conditions atmosphériques aux niveau préindustriel (notamment pour le N2O) avec le modèle de système Terre de l'IPSL avec l'azote ineractif ;
- Évaluer la performance de IPSL-CM à représenter les échanges d'azote ;
- Effectuer des simulations avec le modèle incluant le cycle de l'azote afin d'améliorer les projections des émissions de N2O et des puits de carbone.

Compétences

Compte tenu de la nature interdisciplinaire de la mission proposée, nous recherchons des personnes motivées, titulaires d'un diplôme (master) par exemple en mathématiques, physique, ingénierie, informatique, météorologie ou écologie.
Un intérêt pour les sciences de l'environnement est essentiel.
Nous recherchons des candidats motivés par la science avec la capacité de développer du code et d'intégrer les connaissances scientifiques dans des modèles numériques. Les compétences requises sont :
- Programmation (fortran) & environnement Unix (commandes shell / scripts)
- Logiciel de gestion de code (subversion)
- Traitement de données spatialisées (format netcdf)
- Solides aptitudes au travail en équipe (communication et travail collaboratif)
- Langue anglaise et/ou française

Contexte de travail

ESM2025 (http://esm2025.prod.lamp.cnrs.fr/) est un ambitieux projet européen portant sur la modélisation du système Terre. Le projet a démarré en juin 2021 et est financé par le programme H2020 de la Commission européenne pour 4 ans. ESM2025 s'appuie sur une équipe internationale de 19 instituts européens composée de scientifiques du climat et de développeurs de modèles, d'experts en évaluation de modèles et en analyse des rétroactions. Le projet vise à développer la prochaine génération de modèles de système Terre (ESM). Il contribuera à la production d'un ensemble de projections climatiques qui soutiendront les services climatologiques européens et les évaluations du GIEC afin de mieux orienter l'action publique dans la mise en œuvre de l'Accord de Paris. L'un des objectifs clés du projet est de mieux prendre en compte les interactions et les couplages entre les composantes (terre, océan, atmosphère) au sein des modèles de système Terre, et en particulier ceux liés au cycle de l'azote.
Le cycle global de l'azote (N) contrôle l'abondance du protoxyde d'azote (N2O) et de l'ammoniac (NH3) dans l'atmosphère, qui ont un impact sur le forçage radiatif anthropique du climat. La production humaine d'azote réactif (Nr) a également un impact indirect sur la productivité du carbone terrestre au travers de rétroactions de l'atmosphère vers la surface, ce qui a des implications majeures sur les puits de carbone naturels et donc sur la concentration atmosphérique en CO2. Dans le cadre d'ESM2025, les composantes du modèle de système Terre de l'IPSL intégrant le cycle de l'azote seront couplées les unes aux autres pour permettre des simulations climatiques forcées en émissions pour le N2O et étudier les rétroactions du système Terre.
Situation de l'emploi et conditions :
Lieu : Gif-sur-Yvette, à 25 km au Sud Ouest de Paris. Des réunions de travail sont prévues sur le Campus de Sorbonne Université à Paris.
Durée du contrat : 2 ans, avec possible prolongation d'un an

On en parle sur Twitter !