En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR3228-ALEGAS-007 - Dessinateur projeteur, routage de réseaux hydropneumatiques et électriques (H/F)

Dessinateur projeteur, routage de réseaux hydropneumatiques et électriques (H/F)


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR3228-ALEGAS-007
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : lundi 6 mars 2017
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 6 mois
Date d'embauche prévue : 1 mai 2017
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : de 1 790 à 2 228€ bruts mensuels selon expérience professionnelle
Niveau d'études souhaité : Bac+2
Expérience souhaitée : 3 à 5 années

Missions

Au sein du laboratoire LNCMI Grenoble, très grande infrastructure de recherche (TGIR) du CNRS, le/la assistant(e) ingénieur effectuera, au sein d’une équipe projet et sous la supervision d’un ingénieur les études d’interconnexions hydrauliques, pneumatiques et électriques d’un équipement cryogénique à ses différents sous-ensembles.
Il/elle participera à l’élaboration du cahier des charges de l’appel d’offres permettant de sélectionner les entreprises pour réaliser les travaux.

Activités

- Modélisation sur la base d’une maquette numérique existante représentant les bâtiments et les divers sous-ensembles de l’équipement, des routages hydrauliques, pneumatiques et électriques destinés à l’opération d’un système cryogénique fonctionnant à l’hélium liquide.

- Définition géométrique des circuits des différents réseaux hydrauliques ou pneumatiques (lignes cryogéniques calorifugées d’azote et d’hélium liquides, air comprimé, canalisations froides ou à température ambiante de récupération des évents gazeux, tuyauteries de pompage sous vide).

- Définition du routage électrique de raccordement d’une alimentation 7500 A et des chemins de câbles instrumentaux raccordant l’équipement aux armoires du système de contrôle-commande.

- Prise en compte de l’environnement du projet et de ses développements en cours (modification d’une mezzanine en bois impactant partiellement les routages à définir)

- Conception du tableau de commande regroupant les différents éléments du réseau hydropneumatique (vannes, capteurs de pression, débitmètres, jauges à vide, piquages pour analyseurs de gaz, échangeurs thermiques, soupapes de sécurité, etc.).

- Réalisation d’un dossier de plans de détails et/ou isométrés

- Rédaction, sur la base des études qu’il/elle aura réalisées, du cahier des charges permettant la consultation des entreprises pour réaliser les travaux. Il/elle participera également à la sélection des entreprises.

Compétences

- Connaissance approfondie des outils de conception assistée par ordinateur (Catia ou Solidworks)

- Notions de base en génie industriel et/ou génie des procédés, en assemblages et intégration d’équipements, en construction mécanique.

- Capacité à travailler en équipe et en autonomie.

- Sens de l'organisation du travail et capacité de gestion des priorités.

- Compétences rédactionnelles et utilisation de logiciels de bureautique

- Une expérience avérée en conception de réseaux, de panneaux de vannes ou instruments serait un plus

- Des notions de techniques du vide ou de cryogénie seraient également un plus.

Contexte de travail

L’assistant(e) ingénieur exercera ses fonctions au sein du Laboratoire National des Champs Magnétiques Intenses (LNCMI), une Très Grande Infrastructure de Recherche (TGIR) du CNRS.
Localisé sur deux sites, Toulouse (champs magnétiques pulsés jusqu’à 90 Tesla durant 50 à 100 ms) et Grenoble (champs magnétiques continus jusqu’à 36 Tesla durant plusieurs heures), le LNCMI offre à ses utilisateurs, tant internes qu’externes, la possibilité de réaliser des expériences sous très hauts champs magnétiques. Les personnels du LNCMI se répartissent à peu près à égalité entre scientifiques (70 personnes) et ITA (Ingénieurs Techniciens et Administratifs : 67 personnes).
Le poste est à pourvoir au LNCMI Grenoble.

Le LNCMI construit sur son site de Grenoble un grand instrument appelé "Aimant Hybride" qui alliera le fonctionnement de plusieurs électro-aimants résistifs à un aimant supraconducteur afin de proposer à la communauté scientifique un instrument fournissant un champ magnétique continu pouvant atteindre, voire dépasser, la valeur de 43 Tesla.

L’Aimant Hybride dans sa globalité est un instrument complexe d’une masse de 56 tonnes (dont 22 tonnes sont refroidies à 1,8 K avec de l’hélium liquide superfluide pressurisé). Il sera alimenté pour la partie supraconductrice par un convertisseur de 7500 A et, pour la partie résistive, par un convertisseur de 60000 A). L’énergie totale stockée sera de 108 MJ. L’aimant supraconducteur sera connecté en permanence via un satellite cryogénique à un liquéfacteur d’hélium, un groupe de pompage sous vide et des réseaux électriques, instrumentaux et pneumatiques. L’ensemble des processus de fonctionnement seront gérés par un système de contrôle-commande industriel dédié.

La mission de l’assistant(e) ingénieur consistera à assurer l’étude des interconnexions du satellite cryogénique aux différents autres sous-ensembles du projet sur la base des données qui lui seront fournies.

L’assistant(e) ingénieur sera intégré à l’équipe en charge du projet et collaborera étroitement avec l’ingénieur responsable du système cryogénique.
Il/elle interagira également avec l’ingénieur responsable du bureau d’études mécanique du LNCMI et l’ingénieur en charge du suivi des fabrications.

Informations complémentaires

DIPLOME EXIGE
BTS ou DUT dans une spécialité proche du domaine d’activité (conception mécanique, conception de produits industriels, génie des procédés, génie industriel, etc.)

Embauche à compter du 1er juin 2017.

On en parle sur Twitter !