En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8539-YVEGOU-005 - Ingénieur en développement instrumental (H/F)

Ingénieur en développement instrumental (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8539-YVEGOU-005
Lieu de travail : PALAISEAU
Date de publication : lundi 15 mai 2017
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2017
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2000 et 2500 € bruts mensuels selon formation et expérience
Niveau d'études souhaité : Ingénieur
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Dans le cadre d’un projet scientifique portant sur la préparation des missions spatiales d’observation de la Terre FLEX (ESA) et MicroCarb (CNES), le (la) candidat(e) participera à la conception et à la réalisation d’instruments spectrométriques de terrain pour l’observation de la végétation. Deux catégories d’instruments sont envisagées : (i) des instruments passifs pour la mesure in-situ de la fluorescence de la végétation induite par le soleil, (ii) des micro-lidars de fluorescence pour le suivi de l’efficience photosynthétique. Intégré(e) au Groupe Fluorescence du Laboratoire de Météorologie Dynamique, le (la) candidat(e) sera en charge de la réalisation des maquettes de laboratoire et des prototypes de terrain de ces instruments. Il (elle) conduira les tests de validation et participera aux expérimentations sur le terrain.

Activités

- Il (elle) étudiera les besoins, proposera les solutions techniques adaptées, et les mettra en œuvre,
- Concevra et réalisera les logiciels d’acquisition de données et de contrôle/commande,
- Concevra et réalisera des cartes électroniques de mise en forme et de conditionnement des signaux analogiques, d’alimentation de diodes électroluminescentes de puissance, de contrôle de température.
- Mettra en œuvre des détecteurs optiques à faible bruit, des spectromètres miniatures.
- Réalisera les tests de fonctionnement, rédigera des rapports d’essais.
- Participera aux expérimentations sur le terrain.

Compétences

- Très bonnes connaissances dans le domaine de la mesure des signaux optiques de faible niveau (détecteurs, électronique analogique, chaîne d’acquisition de données).
- Bonne connaissance de la programmation pour l’acquisition et le traitement des données (C, Labview).
- Pratique du développement de cartes électroniques.
- Connaissances de base en optique, photonique, spectrométrie, en construction électronique et mécanique.
- Anglais technique.

Contexte de travail

Le Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD), implanté sur le site de l’Ecole Polytechnique à Palaiseau, étudie les mécanismes qui déterminent les climats et leur évolution. Parmi ces mécanismes, l’interaction de la végétation terrestre avec l’atmosphère joue un rôle important à travers notamment l’échange de gaz à effet de serre comme le CO2 et la vapeur d’eau. Pour observer le fonctionnement de la végétation à grande échelle, le LMD développe des instruments de mesure de la fluorescence des végétaux, qui peuvent être utilisés depuis une tour, un avion ou un satellite. C’est au sein de l’équipe Atmosphère-Biosphère-Climat-Télédétection (ABC(t)) que l’ingénieur(e) en CDD exercera, et dans le cadre d’un projet de recherche national réunissant 5 laboratoires et visant à associer mesures sur le terrain et modélisation pour mieux comprendre les observations du fonctionnement de la végétation depuis l’espace. Il (elle) relèvera statutairement du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), l’une des 4 tutelles du LMD.

Contraintes et risques

Des missions sur le terrain sont à prévoir.

On en parle sur Twitter !